Actuellement, les dix principales compétitions européennes ont quatre terrains artificiels. Le onzième, l'Eredivisie, en possède six, a écrit Voetbal International. Ils appartiennent à Heracles Almelo, au PEC Zwolle, à l'Excelsior Rotterdam, à ADO La Haye, au FC Emmen et au VVV Venlo. En Jupiler League, la division deux néerlandaise, douze clubs évoluent aussi sur une pelouse synthétique. Cette particularité trouve son origine au début de notre siècle. L'enthousiasme de nos voisins ne connaissait pas de limite...