Quand l'UD Salamanque a été radiée, en juin 2013, des supporters ont fondé un nouveau club appelé Unionistas de Salamanca Club de Futbol. L'équipe, toujours dirigée par des supporters, milite désormais en division trois espagnole. Pour l'été à venir, elle a mis au point un projet original pour recruter des joueurs, écrit El Confidencial : Foot Talent. Il s'agit d'un stage intense de deux semaines, auquel peuvent participer 22 footballeurs âgés de 16 à 21 a...

Quand l'UD Salamanque a été radiée, en juin 2013, des supporters ont fondé un nouveau club appelé Unionistas de Salamanca Club de Futbol. L'équipe, toujours dirigée par des supporters, milite désormais en division trois espagnole. Pour l'été à venir, elle a mis au point un projet original pour recruter des joueurs, écrit El Confidencial : Foot Talent. Il s'agit d'un stage intense de deux semaines, auquel peuvent participer 22 footballeurs âgés de 16 à 21 ans. Les meilleurs intégreront le noyau A des Unionistas. Et pas à l'essai : ils obtiendront immédiatement un contrat. L'idée vient de Gorka Etxeberria. L'Espagnol de 47 ans entraînait l'UD Salamanque quand elle a sombré et après des intermèdes au Portugal et en Australie, il est directeur sportif des Unionistas. " Comme tous les clubs sans doute, nous recevons de nombreux coups de fils et e-mails de jeunes qui souhaitent venir à l'essai. Nous pourrions tous les inviter mais un campus de football ouvert à tout le monde ne nous disait rien. C'est ainsi qu'est né le projet Foot Talent. " Le stage n'est pas gratuit. Les participants doivent payer 1.500 euros plus TVA. Etxberria insiste sur le fait que l'argent ne profite pas au club mais couvre les frais : logement et entretien, entraîneurs, moyens techniques. " Nous ne voulons pas avoir l'air de faire payer les jeunes pour une place en équipe première. Non, ils paient pour deux semaines d'entraînement intense. " Il ajoute qu'il n'y aura pas nécessairement un seul vainqueur. " Le champion ne sera pas le seul à obtenir un contrat et en plus, des scouts d'autres clubs assisteront au stage. Si un joueur leur plaît, ils sont libres de le contacter. " Le directeur veut en effet impliquer des clubs d'autres séries dans son projet, de la division un à la division quatre. " Si un joueur n'a pas un niveau suffisant pour nous, il peut éventuellement évoluer un cran en-dessous ", précise Etxeberria. " Il se peut aussi qu'un club de division deux le convoite mais le case d'abord chez nous. " Foot Talent est donc une manière de séparer le bon grain de l'ivraie sur le marché des transferts. " Notre seul objectif ", conclut Etxeberria, " est d'enrôler de bons footballeurs, que nous pourrons peut-être vendre ensuite à l'AC Milan, par exemple, pour alimenter la caisse du club. "