Vous vous souvenez de Wilson Raj Perumal ? En 2011, ce corrupteur de Singapour a été arrêté en Finlande. Après un an de prison, il s'est établi en Hongrie où il a été entendu comme témoin dans une affaire de corruption. Entre-temps, il aurait repris ses activités sous un faux nom.
...

Vous vous souvenez de Wilson Raj Perumal ? En 2011, ce corrupteur de Singapour a été arrêté en Finlande. Après un an de prison, il s'est établi en Hongrie où il a été entendu comme témoin dans une affaire de corruption. Entre-temps, il aurait repris ses activités sous un faux nom. La BBC a eu accès à un rapport de la FIFA datant de septembre 2018 dont le contenu a été révélé voici peu. Il en ressort qu'il existe un lien entre Perumal et George Owino, international kényan de 2008 à 2015. La FIFA avance des preuves selon lesquelles le duo aurait manipulé des matches internationaux. " La FIFA étude l'affaire et enquête sur une affaire de corruption dans le football kényan ", disait un porte-parole de la FIFA la semaine dernière à BBC Sport. Les accusations portent sur des matches disputés par le Kenya entre 2009 et 2011, dont une rencontre de qualification face à la Tunisie datant d'octobre 2009 (défaite du Kenya 1-0). Dans son rapport, la FIFA publie un échange de mails entre Perumal et Owino. Les instructions de l'homme de Singapour sont les suivantes : " Dis-toi bien que si tu perds 1-0 face à la Tunisie, tu ne gagneras rien. Je veux un 3-0. " Perumal aurait approché deux autres internationaux kényans. Owino et Perumal ont également établi des projets visant à transférer le Kényan dans un club australien non identifié afin de falsifier des matches. " Si je t'emmène là, c'est pour faire du business ", écrit Perumal dans un mail daté du 27 mars 2010. " Mais tu dois me rester fidèle... Ton salaire mensuel : 30.000 euros. Si je te dis de perdre, tu perds. Sinon, pas de salaire. " Deux jours plus tard, un mail était envoyé du mail d'Owino : " OK, pas de problème. Je veux que ma famille vive bien, je vais faire ce que vous me dites. Je dois faire un essai ou je signe directement ? " Dans le rapport de la FIFA, on trouve également un mail d'Owino destiné à prouver qu'il a bien reçu l'argent de Perumal. " Yes, thank u very much n may u b blessed ", peut-on lire. La dernière fois qu'il a été arrêté, en 2011, Perumal avait déjà avoué qu'il était bien introduit dans plusieurs pays d'Afrique. Owino, aujourd'hui âgé de 37 ans, jouait jusqu'il y a peu à Mathare United, un club de D1 kényane. Il a été licencié à la mi-décembre lorsque le président du club a pris connaissance du rapport de la FIFA.