Depuis l'intronisation de Ronald Koeman, Georginio Wijnaldum place de plus en plus sa griffe sur le onze néerlandais. Le médian de 28 ans de Liverpool a longtemps été meilleur avec les Reds qu'en équipe nationale. Tout a changé depuis l'arrivée d'un autre sélectionneur, comme l'explique Wijnaldum dans une interview à Voetbal International.
...

Depuis l'intronisation de Ronald Koeman, Georginio Wijnaldum place de plus en plus sa griffe sur le onze néerlandais. Le médian de 28 ans de Liverpool a longtemps été meilleur avec les Reds qu'en équipe nationale. Tout a changé depuis l'arrivée d'un autre sélectionneur, comme l'explique Wijnaldum dans une interview à Voetbal International. " Lors de la séance suivant le match amical contre le Pérou, où je n'ai pas vraiment brillé, Koeman s'est adressé à moi. Il m'a expliqué pourquoi il pensait que j'étais moins bon en équipe nationale qu'à Liverpool. C'est là que j'ai réalisé qu'il avait vraiment été un grand joueur : il a pointé des situations précises du doigt en apportant des solutions sur mesure. " Wijnaldum ne tarit pas d'éloges sur l'approche de Koeman. " Chaque génération est différente. Le groupe actuel a d'autres besoins que le précédent. Koeman le comprend. Il ne juge pas mais il veille à ce que tout soit parfaitement réglé et il nous accorde énormément de liberté. Quand il le faut, il peut être très direct. Nous savons donc ce qu'il peut exiger de nous et que quand il se fâche, ce n'est jamais personnel. Comme nous sommes impliqués dans ses décisions, nous les exécutons plus facilement. Nous savons que le sélectionneur réfléchit toujours à ce que nous disons. " Il paraît que Koeman s'est irrité du manque de communication entre les jeunes joueurs. Il parle de " génération téléphone ". Wijnaldum : " Je comprends ce qu'il veut dire et ce qui est marrant, c'est que nous n'avons jamais autant parlé. Nous sommes tous de la même génération et nous aimons les mêmes trucs. Il n'y a plus de clans ni de gouffre entre les joueurs. " Wijnaldum évolue dans l'entrejeu néerlandais avec Frenkie de Jong, âgé de 21 ans. Celui-ci est-il vraiment aussi bon qu'on le dit ? " Oui et surtout, personne aux Pays-Bas ne va râler et dire qu'il doit jouer plus vite quand il entame un dribble. Je sais que le ballon est toujours plus rapide qu'un joueur mais parfois, il faut dribbler pour faire la différence. De nos jours, on reproche aux jeunes joueurs de mener leurs actions trop loin alors que je trouve que c'est ainsi qu'ils vont progresser ! Pourquoi croyez-vous que nous sommes parvenus à démanteler régulièrement la France, qui est si défensive ? Grâce à la touche de balle de nos joueurs. C'est une bénédiction pour une équipe. "