A la naissance de Neymar Jr, le 5 février 1992, la famille vivait chichement. Le père Neymar essayait de gagner sa vie à Mogi Das Cruzes, un district ouvrier de Sao Paulo. Il parvenait difficilement à nourrir sa famille et il avait été contraint à emménager avec sa femme et ses deux enfants dans une chambre de la maison de sa mère, à Sao Vicente, une ville du littoral. C'est là que Neymar Jr a commencé à jouer, à Tumiaru, une petite équipe. Le club de travailleurs Gremetal a rapidement détecté le talent et l'a ...

A la naissance de Neymar Jr, le 5 février 1992, la famille vivait chichement. Le père Neymar essayait de gagner sa vie à Mogi Das Cruzes, un district ouvrier de Sao Paulo. Il parvenait difficilement à nourrir sa famille et il avait été contraint à emménager avec sa femme et ses deux enfants dans une chambre de la maison de sa mère, à Sao Vicente, une ville du littoral. C'est là que Neymar Jr a commencé à jouer, à Tumiaru, une petite équipe. Le club de travailleurs Gremetal a rapidement détecté le talent et l'a engagé. A dix ans, il ridiculisait les fils des ouvriers métallurgistes sur le terrain. Portuguesa Santista, un satellite du grand FC Santos, l'a repéré à son tour. C'est à ce moment que le père a fait valoir, une première fois, ses talents de négociateur. Il a exigé que le club finance la scolarité de son fils. Portuguesa a accepté et l'a inscrit dans un des meilleurs établissements privés de Santos. Le père Neymar essayait ainsi d'assurer l'avenir de son fils, au cas où il ne ferait pas carrière en football. Il l'a surveillé, pour qu'il ne néglige pas ses études. En 2005, le Real Madrid a fait une offre aux Neymar. Il a proposé un emploi au père et à la mère, ainsi qu'une maison dans la capitale espagnole mais Neymar Senior a habilement exploité cette offre pour obtenir une augmentation de Santos : 275.000 euros pour qu'il y reste plus une indemnité mensuelle de 5.500 euros. Un membre du comité du club brésilien témoigne : " Le père était déjà un négociateur redoutable. Un vrai tracteur. " Le salaire de Neymar a augmenté de manière exponentielle en 2009, quand il a intégré le noyau A mais les méthodes du père n'ont pas changé, que du contraire. La famille a pris possession d'un luxueux appartement et Junior a reçu une carte de crédit. Toutefois, son père ne lui a jamais rien donné sans rien, écrit la BBC. En 2010, quand il a voulu une auto pour les 18 ans, le père lui a fixé un objectif préalable : il devait gagner le tournoi U20 sud-américain avec le Brésil et inscrire au moins deux buts en finale. " Ce n'est pas parce que nous pouvons nous permettre quelque chose qu'il peut claquer l'argent par les fenêtres ", a commenté Neymar Sr. Cette déclaration lui est revenue en pleine figure quand on a appris les détails du transfert de son fils à Barcelone. Des documents ont révélé que Neymar Sr avait mené des négociations secrètes avec le club catalan. Il aurait perçu près de 40 millions d'euros pour avaliser le transfert de son fils au Barça. Une chose est certaine : désormais, les Neymar ont à manger tous les jours. STEVE VAN HERPE