Michael Reschke (59 ans) était manager du Bayer Leverkusen depuis 2004. C'est lui qui a notamment transféré Bernd Leno, Stefan Kiessling, André Schürrle et Arturo Vidal. Le Bayern l'a engagé en 2014. Le président Uli Hoeness et le directeur général Karl-Heinz Rummenigge sont sous les feux de la rampe mais en coulisses, c'est Reschke qui détermine la stratégie sportive du grand club bavarois.
...

Michael Reschke (59 ans) était manager du Bayer Leverkusen depuis 2004. C'est lui qui a notamment transféré Bernd Leno, Stefan Kiessling, André Schürrle et Arturo Vidal. Le Bayern l'a engagé en 2014. Le président Uli Hoeness et le directeur général Karl-Heinz Rummenigge sont sous les feux de la rampe mais en coulisses, c'est Reschke qui détermine la stratégie sportive du grand club bavarois. El País l'a interviewé à l'occasion du duel de Ligue des Champions contre le Real Madrid et lui a demandé quelle était sa dernière grande trouvaille. " Quand j'ai assisté à l'EURO U19 en Grèce, j'ai envoyé un message à José Angel Sanchez, le directeur général du Real, pour le féliciter d'avoir acheté Marco Asensio à Majorque pour seulement 3,5 millions. Cet homme mérite une statue ! Nous avons engagé Joshua Kimmich dans des conditions similaires : il jouait en D2 pour Leipzig et n'avait pas encore 19 ans. Nous avons payé 8,5 millions pour ses services. C'était une somme énorme à ce moment mais parfois, il faut oser prendre ce genre de décisions. Kimmich a une mentalité fantastique : si on lui demande de foncer dans un mur, il le fera sans broncher. " Les statistiques envahissent le monde du scouting et les modèles mathématiques comme Moneyball et Impakt gagnent en importance mais Reschke n'est pas encore tout à fait convaincu. " Qui effectue ces analyses ? Par exemple, qui étudie chaque duel entre deux joueurs pour déterminer qui l'a gagné ? Je viens d'effectuer le test moi-même pendant un match et il m'a été très difficile de dire qui l'avait remporté. Par exemple, un footballeur en dispute cinq durant un match. Il en gagne manifestement deux et en perd aussi deux mais le cinquième est problématique : pour tel analyste, il l'a gagné alors que son collègue affirme le contraire. Quel est son pourcentage : 40 ou 60% ? Qui analyse cette complexité ? Le bon dieu ? Je ne mets pas complètement des modèles mathématiques de côté mais la meilleure source d'informations pour jauger un joueur vient toujours des scouts. " Reschke explique enfin pourquoi il a décidé de rejoindre le Bayern en 2014, après avoir travaillé 35 ans, tous postes confondus, pour le Bayer Leverkusen. " La perspective de travailler avec Pep Guardiola constituait une de mes raisons. Sa vision du football, la manière dont il prépare les matches et propose toujours des solutions offensives à ses joueurs, tout ça le rend spécial. Il est un génie ! " Steve Van Herpe