Diego Maradona aurait dû venir à Anvers l'année dernière et toute la ville en parlait. Mais l'affaire tourna au flop total et Maradona n'est jamais venu. Par contre, il était bien présent en Italie ces dernières semaines. D'abord à Florence, à l'occasion de la première de la pièce de théâtre Tre Volte 10 (Trois fois 10), qui raconte ses aventures napolitaines. Puis à Naples, où Dries Mertens a eu l'occasion de le saluer dans le vestiaire. Il y a trente ans que Diego Maradona...

Diego Maradona aurait dû venir à Anvers l'année dernière et toute la ville en parlait. Mais l'affaire tourna au flop total et Maradona n'est jamais venu. Par contre, il était bien présent en Italie ces dernières semaines. D'abord à Florence, à l'occasion de la première de la pièce de théâtre Tre Volte 10 (Trois fois 10), qui raconte ses aventures napolitaines. Puis à Naples, où Dries Mertens a eu l'occasion de le saluer dans le vestiaire. Il y a trente ans que Diego Maradona, dont la mère avait des racines dans le sud de l'Italie, a offert le scudetto à Naples et les Napolitains ne l'ont pas oublié. La semaine prochaine, Maradona sera invité d'honneur du match de Ligue des Champions que Naples disputera au Real Madrid. Diego est de retour, on parle à nouveau de lui. Hier, Matias Morla, son avocat, avait un rendez-vous à la FIFA, où il devait signer les papiers faisant de Maradona l'ambassadeur de la fédération internationale. Un cadeau du président Gianni Infantino qui, en deux temps trois mouvements, a fait du joueur exclu du Mondial 1994 pour dopage le capitaine des FIFA Legends, un cercle auquel appartiennent également Marco van Basten, Ronaldo et Gabriel Batistuta. Maradona, parti à Dubaï pour y promouvoir le sport, doit à nouveau être pris au sérieux. Il affirme qu'Infantino lui a demandé conseil afin de résoudre la crise qui secoue le football argentin. Et la semaine dernière, il a affiché sur sa page Facebook une invitation de la prestigieuse Harvard University. La Nación, le plus grand journal argentin, y a consacré un article. L'université des environs de Boston a demandé à Maradona de venir donner une conférence dans le cadre du cours The Global Game, soccer, politics and popular culture. Une matière qui compte pour quatre points dans les résultats de l'année. Mariano Siskind, un des profs, a invité Maradona à venir raconter son histoire. Le retour de Maradona aux Etats-Unis est au moins aussi remarquable que son retour à Naples. Pendant des années, les Américains ont en effet refusé de le laisser entrer sur leur territoire suite à son exclusion de la Coupe du monde 1994. Ce n'est que fin 2016 qu'il a de nouveau obtenu un visa. Harvard n'a pas attendu. Maradona a également longtemps fui l'Italie en raison de problèmes avec le fisc. Il n'y est retourné une première fois qu'en 2013 pour faire visiter Naples à ses (petits-)enfants. PETER T'KINT