"Je suis vidé et consumé ". C'est par ces mots que le sélectionneur national allemand Jürgen Klinsmann a annoncé sa démission le 12 juillet. Joachim Löw, son assistant, assume un lourd héritage car la Klinsimania a donné à l'Allemagne un autre visage pendant le Mondial. Cela a dû faire plaisir à Klinsmann de voir que ses pires ennemis, comme le journal Bild Zeitung par exemple, ont tout tenté pour essayer de le convaincre de rester à la barre. Même le président du comité organisateur de la Coupe du Monde, Franz Beckenbauer, a étreint son ancien élève, qu'il avait encore critiqué ouvertement les semaines et mois qui précédaient.
...

"Je suis vidé et consumé ". C'est par ces mots que le sélectionneur national allemand Jürgen Klinsmann a annoncé sa démission le 12 juillet. Joachim Löw, son assistant, assume un lourd héritage car la Klinsimania a donné à l'Allemagne un autre visage pendant le Mondial. Cela a dû faire plaisir à Klinsmann de voir que ses pires ennemis, comme le journal Bild Zeitung par exemple, ont tout tenté pour essayer de le convaincre de rester à la barre. Même le président du comité organisateur de la Coupe du Monde, Franz Beckenbauer, a étreint son ancien élève, qu'il avait encore critiqué ouvertement les semaines et mois qui précédaient. Klinsmann s'est rendu compte de ce que la Mannschaft avait accompli durant cette compétition à domicile. La troisième place a été fêtée comme un titre mondial, sachant que l'équipe allemande avait acquis une nouvelle image, plus nette. Ce qui a usé le technicien blond, c'est de lutter pour que ses efforts soient reconnus, alors qu'en 34 rencontres il affiche 21 victoires, 7 nuls et seulement 6 défaites. Klinsmann a déclaré qu'après la défaite contre l'Italie en demi-finales, " il était tombé dans un trou noir ". Pour la première fois en deux ans, il eut le sentiment qu'il ferait mieux d'arrêter, ajoutant très vite le geste à la parole. Löw le remplace jusqu'après l'EURO 2008. Mais pour l'Allemagne, rien ne sera sans doute plus beau que cet été 2006. La force de Klinsmann fut de reconnaître ses limites en tant que débutant dans la fonction. Les solutions qu'il apporta au niveau du jeu allaient à l'encontre des conventions. Par exemple, pendant la Coupe du Monde, il laissa à chaque fois le soin à l'un des remplaçants de motiver les troupes avant de monter sur le terrain. Ces sessions de motivation étaient ponctuées chaque fois d'un tonitruant Wir sind ein Team. Cela sembla une bénédiction pour l'Allemagne que Klinsmann brise des traditions ancestrales, sans se passer de valeurs établies comme une condition physique sans faille et un mental à toute épreuve. L'équipe a enfin osé faire pression sur l'adversaire et être plus aventureuse. Le bourgmestre de Leipzig, Burkhard Jung, a affirmé que c'est tout le pays qui a été métamorphosé. " Le nouveau patriotisme nous a réunis. Un entraîneur de football a été nécessaire pour faire découvrir au monde qu'il n'y a pas qu'en Bavière que les Allemands savent rigoler ". Klinsmann s'en va en ayant donc déclenché un retournement culturel. Cela vaut bien plus que le titre mondial qu'il ne réussit pas à obtenir. Löw a d'ailleurs déclaré qu'il allait s'en tenir aux méthodes et à la tactique de Klinsmann. L'ancien entraîneur du VfB Stuttgart, de Fenerbahçe, de Karlsruhe, d'Adanaspor et de l'Austria Vienne est davantage un motivateur et attache beaucoup d'importance à la cohésion de l'équipe. Il a déjà annoncé que Jens Lehmann sera maintenu dans les buts et que Michael Ballack reste le capitaine. LE BAYER LEVERKUSEN a trouvé rapidement un successeur pour le routinier Jens Nowotny parti au Dinamo Zagreb. L'international tunisien Karim Hagui (22 ans) a signé pour 3 ans et vient de Strasbourg. MIROSLAV KLOSE n'est pas à vendre, a dit le Werder Brême, malgré la belle Coupe du Monde de l'avant. Il est sous contrat jusqu'en 2008. Le manager Klaus Allofs voudrait aussi le défenseur international Per Mertesacker de Hanovre 96. L'international portugais Hugo Almeida (22 ans) a lui été prêté pour un an par le FC Porto. LE BORUSSIA MöNCHENGLADBACH a engagé l'international suisse David Degen (23 ans) jusqu'en 2009. Le médian droit vient du FC Bâle. Son frère jumeau, Philipp, joue au Borussia Dortmund. Michael Delura (21 ans), un attaquant prêté par Schalke 04, sera aussi le coéquipier de Wesley Sonck, Bernd Thijs et Filip Daems. ARNOLD BRUGGINK (28 ans) prolonge sa carrière à Hanovre 96, où il a signé pour trois saisons. ARMINIA BIELEFELD a su convaincre son ancien international Jörg Böhme (32 ans), un médian droit, de revenir au club. FELIX MAGATH reste entraîneur du Bayern Munich au moins jusqu'en 2008. Après le doublé de l'an dernier, il doit assurer le succès européen du club bavarois. F. VANHEULE