Par Matthias Stockmans
...

Par Matthias StockmansHier, la finale des playoffs entre Spirou Charleroi et Dexia Mons a débuté. Les deux clubs hennuyers ont eu recours à trois matches en demi-finales, pour éliminer respectivement les Antwerp Giants et Okapi Aalstar. " J'aurais aimé qu'il y ait un club flamand mais en fait, la logique est respectée ", remarque Louis Casteels, qui suit le basket belge pour le compte de la chaîne Sporza. Les deux prétendants attendus au titre s'affrontent donc ?Louis Casteels : Oui. Okapi Aalstar a été brillant aux alentours du Nouvel An et j'ai pensé que s'il conservait cette forme tout en parvenant à exploiter son avantage à domicile, il aurait des perspectives... L'Antwerp a également disputé une saison méritante mais les deux finalistes avaient un potentiel plus grand. Quels sont les atouts des deux équipes ?Charleroi regorge de gabarits, de mobilité et de puissance. En plus, à l'exception d'Andre Riddick, les grandes perches peuvent tirer de loin. Autre atout, le distributeur Jerry Johnson a appris à jouer au service de l'équipe, ce qui permet à d'autres, comme Dwayne Broyles et Justin Hamilton, de s'illustrer davantage. Offensivement et défensivement, Charleroi a beaucoup de possibilités. Mons a une résistance incroyable. Beaucoup de joueurs sont capables de marquer. Les Montois sont meilleurs sur les ailes. Il ne faut pas perdre de vue un instant des garçons comme Nate Reinking ou Elton Nesbitt car ils marquent des trois points les yeux fermés. Et leurs points faibles ?L'organisation défensive de Char-leroi n'est pas toujours au point. C'est pour ça que je dis toujours qu'il faut oser les attaquer. La plupart des entraîneurs tentent de paralyser le jeu carolo alors que ça ne sert à rien. Il faut de l'audace. L'Antwerp et Alost l'ont déjà prouvé en championnat. La relation entre les joueurs et l'entraîneur n'est pas idéale mais bon, ils sont professionnels et donc capables de se concentrer, pour l'honneur et l'argent. Mons a moins de potentiel sous l'anneau. Ben Ebong est fort mais le reste l'est nettement moins et c'est un problème. Sera-ce une longue finale palpitante ou sera-t-elle décidée en trois matches ?Je ne puis imaginer que ce soit 3-0 pour Charleroi. Mons est trop chevronné et collectivement trop fort pour ça. Les deux équipes se connaissent aussi trop bien. Il faudra au moins quatre matches. Et qui sera le vainqueur ?C'est fifty-fifty, mais si je peux choisir, je préfère Mons. Il mérite d'être récompensé d'années d'investissements. Sa victoire aurait un effet positif sur le basket belge, un peu comme celle du Standard en football.