Négatif

Sa fougue et son envie d'aller vers l'avant pour couvrir sa défense l'amènent parfois à se livrer de manière intempestive. Il est déjà passé à travers quand il s'aventure loin de sa cage en n'analysant pas bien la situation. Il ne doit pas se laisser emporter par son tempérament. En première mi-temps face à la Finlande, il s'est avancé au coin de son grand rectangle sur un ballon désaxé et il a eu de la chance de se prendre le shoot en plein visage car le but était grand ouvert.
...

Sa fougue et son envie d'aller vers l'avant pour couvrir sa défense l'amènent parfois à se livrer de manière intempestive. Il est déjà passé à travers quand il s'aventure loin de sa cage en n'analysant pas bien la situation. Il ne doit pas se laisser emporter par son tempérament. En première mi-temps face à la Finlande, il s'est avancé au coin de son grand rectangle sur un ballon désaxé et il a eu de la chance de se prendre le shoot en plein visage car le but était grand ouvert. Sa grande confiance en lui le pousse à prendre des risques inconsidérés. On l'a quelques fois vu dribbler l'attaquant adverse dans des situations scabreuses alors qu'un dégagement immédiat aurait été plus approprié. Il doit encore progresser dans la recherche de l'efficacité. - Sur les passes en retrait, ses partenaires doivent le servir sur son pied gauche car il est beaucoup plus maladroit avec le droit. Mercredi dernier, sur un pressing adverse, il s'est replacé sur son droit et il a dégagé plein axe au ras du sol sur un opposant. Sur un autre ballon dégagé de son mauvais pied, le cuir s'est retrouvé dans la tribune alors que cette relance n'était pas très difficile. C'était peut-être une consigne du coach mais Logan a usé et abusé des relances courtes que ce soit du pied ou de la main. Face à une équipe menant à la marque et abordable sur le papier, il aurait fallu varier davantage la construction. La Finlande ne demandait qu'une chose : se regrouper à 11 derrière le ballon. Les services courts de Bailly ont été du pain bénit pour l'adversaire qui, de la sorte, n'a pas concédé la moindre véritable occasion de but. Quand il doit sortir loin de son but du côté droit, il est beaucoup moins à l'aise que sur l'autre flanc. Ses interventions du deuxième pied sont moins nettes et son tackling moins efficace et moins naturel. Il a alors tendance à effectuer son intervention glissée de l'extérieur du pied gauche. A 24 ans, il n'a pas encore atteint l'âge de la plénitude pour un gardien et sa marge de progression est encore énorme. Il doit apprendre à rester calme et serein en toutes circonstances. Le fait d'avoir déjà beaucoup joué, alors que des keepers de sa génération se contentent d'un rôle de substitut, est un élément très important dans son processus d'amélioration. Logan est également perfectible dans le coaching. Il doit parler à bon escient et diriger son équipe en se concentrant sur les choses essentielles . Hausser la voix en reprochant une erreur commise n'est pas très constructif. Par contre, peaufiner les consignes sur le placement de ses partenaires par rapport à l'adversaire et au ballon l'aiderait. Il a tendance, dans certaines circonstances, notamment dans le face à face, à se jeter trop vite au sol. Un adversaire qui maîtrise parfaitement la feinte de frappe a des chances de remporter son duel . Il devrait rester un peu plus longtemps sur ses appuis mais il faut bien dire que cela se joue souvent au dixième de seconde. Logan Bailly est un joueur aux mensurations quasiment parfaites pour un gardien de but (1m90 pour 85 kg). Ces qualités physiques lui permettent de très bien s'exprimer dans le trafic aérien. Il ne rechigne jamais à soulager sa défense en intervenant efficacement, du poing ou en captant le ballon, sur les centres au deuxième poteau voire au milieu du but. Il est alors capable, quand il s'empare du cuir, de relancer très vite la contre-attaque de son équipe. Il possède une très bonne frappe du pied gauche. Ses coups de pied de but aboutissent à hauteur du rond central dans le camp adverse voire même au-delà. Sur une passe en retrait d'un partenaire, ses dégagements atteignent quasiment le grand rectangle d'en face. Il évolue très haut dans le jeu en fonction de la position de sa défense. Dans le foot actuel, la plupart des équipes joue sans couverture et Logan s'érige en véritable libéro pour annihiler les passes adverses très profondes. Il peut faire preuve d'une grande agressivité dans le face à face avec l'attaquant adverse. Il s'appuie sur une excellente vitesse de démarrage et de course pour sortir très vite dans les pieds du porteur du ballon. Il faut ajouter à cela sa très bonne détente et sa robustesse dans les duels. Le tout est agrémenté d'un corps véritablement sculpté dans le roc aussi bien au niveau des membres inférieurs que supérieurs. C'est un gardien aux qualités physiques impressionnantes. Son tackling côté gauche est de très bon niveau et quand il réalise une intervention glissée, il y met toute sa volonté et tout son poids, ce qui peut parfois effrayer le joueur adverse. Ce type d'actions ressemble à de l'intimidation mais cela fait partie intégrante du football de haut niveau. Il faut pouvoir s'imposer dans les confrontations en 1 contre 1. A ce niveau, il n'a peur de rien. C'est préférable à un poste où il ne doit pas trop se poser de questions. Sa force mentale : il a une grande confiance en lui et cela se ressent dans son comportement aussi bien sur le terrain qu'en-dehors. Son caractère lui a permis de s'imposer très vite partout où il a joué. C'est une personnalité forte dans un vestiaire et il n'hésite pas à se faire entendre sur la pelouse aussi bien vis-à-vis des coéquipiers, des adversaires que des arbitres. Il est très bon sur sa ligne et ses plongeons latéraux (sur les tirs au sol, les ballons à mi-hauteur ou dans le plafond) sont très explosifs. Sa détente lui permet d'atteindre les coins de son but à la vitesse de l'éclair. Il est toujours bondissant pour réagir au dixième de seconde et pour anticiper le comportement adéquat. Son caractère de gagneur est associé à une capacité à rester concentré 90 minutes. Pour un gardien, c'est indispensable, surtout dans un match comme celui contre la Finlande où il a été très peu sollicité. Sa responsabilité sur le but gag encaissé n'est pas engagée et sa prestation a été réalisée sous le sceau du sérieux et de l'application. Il possède une très bonne technique dans les prises de balle et ses relances à la main sont très longues (parfois au-delà de la ligne médiane) et précises. Par Étienne Delangre