La direction du RSCA doit se prononcer dans les heures à venir sur le sort de Luigi Pieroni. Le Liégeois avait signé, lors du mercato, un contrat de six mois assorti d'une option de quatre ans qui doit être levée pour le 1er mai. En haut lieu, on s'est très longtemps questionné sur la suite à donner à cette démarche, dans la mesure où le Diable Rouge a soufflé le chaud et le froid depuis son arrivée au Parc Astrid. Brillant face ...

La direction du RSCA doit se prononcer dans les heures à venir sur le sort de Luigi Pieroni. Le Liégeois avait signé, lors du mercato, un contrat de six mois assorti d'une option de quatre ans qui doit être levée pour le 1er mai. En haut lieu, on s'est très longtemps questionné sur la suite à donner à cette démarche, dans la mesure où le Diable Rouge a soufflé le chaud et le froid depuis son arrivée au Parc Astrid. Brillant face au FC Brussels, par exemple, Lou n'avait par contre pas touché un seul ballon valable lors du match perdu par les Mauve et Blanc à Zulte Waregem. Et à Lokeren aussi, autre déplacement où les Sportingmen avaient gaspillé deux unités au deuxième tour, il n'avait guère été fringant non plus. A Anderlecht plus qu'ailleurs, cependant, la toute dernière impression est souvent déterminante. Et celle laissée par le joueur contre Saint-Trond plaide indéniablement en sa faveur. A peine rentré au jeu en lieu et place de Guillaume Gillet, l'ancien Mouscronnois donna la balle de l'égalisation à Nicolas Frutos avant d'être dans tous les bons coups jusqu'au coup de sifflet final de l'arbitre Tim Pots. Mais le plus important, peut-être, c'est que Pieroni, considéré jusque-là comme concurrent de l'Argentin au poste de pivot, a prouvé qu'il pouvait parfaitement fonctionner avec Nico a ses côtés, même si l'association doit être revue face à un adversaire plus coriace que les Canaris. Il n'empêche que le Sporting, déployé en 4-3-3 depuis qu' Ariel Jacobs a pris le relais de Frankie Vercauteren, l'automne passé, a démontré qu'il pouvait fonctionner aussi en 4-4-2 avec Frutos et Pieroni en pointe, et des milieux offensifs excentrés comme Mbark Boussoufa à gauche ou l'excellent Jonathan Legear à droite, impliqué dans les deuxième et troisième buts contre les Trudonnaires. Sans oublier qu'en profondeur, le RSCA possède encore d'autres éléments pour ces places : Thomas Chatelle à droite et Oleksandr Iakovenko à gauche. L'Ukrainien, qu'on n'avait pu juger que lors du match retour de coupe de Belgique à Dender, jusqu'ici, a lui aussi marqué des points lors de sa montée au jeu face aux hommes de DennisvanWijk. Si Roland Lamah, prêté à Roda, revient cet été, la concurrence promet d'être rude dans ce secteur. BRUNO GOVERS