LA STAR : STEVEN GERRARD

Peut-on passer outre le Footballeur de l'Année 2006 ? Non car il faut remonter à 1988 et à John Barnes pour trouver trace au palmarès d'un joueur de Liverpool. Steven Gerrard (26 ans) reste sur une saison fantastique avec son club et demeure un pilier offensif d'une équipe qui, la saison passée, dépendait de sa deuxième ligne pour marquer. Gerrard a inscrit 23 buts en 53 matches...
...

Peut-on passer outre le Footballeur de l'Année 2006 ? Non car il faut remonter à 1988 et à John Barnes pour trouver trace au palmarès d'un joueur de Liverpool. Steven Gerrard (26 ans) reste sur une saison fantastique avec son club et demeure un pilier offensif d'une équipe qui, la saison passée, dépendait de sa deuxième ligne pour marquer. Gerrard a inscrit 23 buts en 53 matches... Il a été passionné de football très tôt. Les équipes de jeunes étaient alors aux mains des écoles et on sait que Gerrard, quand il fréquentait la Cardinal Heenan Catholic High School, allait visionner lui-même les adversaires de son équipe, guettant leurs points faibles. Dans leur jeunesse, beaucoup d'écoliers du Greater Liverpool étaient supporters d'Everton mais pas Gerrard. Contrairement à Robbie Fowler, Michael Owen ou Jamie Carragher, tous devenus des footballeurs appréciés des Reds, Gerrard était supporter de Liverpool, à l'exception d'une... heure. Dans sa biographie, il raconte qu'il s'est pris pour Bryan Robson. Durant cette heure, il s'est baladé et a taclé, revêtu du maillot numéro 7 de Manchester United. Puis son père, fervent supporters des Reds, a piqué une colère et l'a obligé à enlever le maillot. Le rêve de son père s'est concrétisé en 1989. Steven a signé sa première carte d'affiliation à Liverpool. A 14 ans, il avait pourtant passé des tests à Manchester United. " Pour mettre Liverpool sous pression ", avoue-t-il dans sa bio. Trois ans plus tard, il obtenait son premier contrat professionnel et il débutait en équipe fanion la saison suivante. Fragile et irrégulier au début, Gerrard s'est bonifié. Quand Chelsea a voulu l'attirer à Londres, en 2004, le capitaine de Liverpool a reçu des menaces de mort de supporters. Ces lettres, comme l'intérêt de sa famille et une conversation positive avec Rafael Benitez, l'ont amené à rempiler. Un an plus tard, il brandissait le trophée de la Ligue des Champions, au terme d'une finale mémorable contre Milan. Il est le plus jeune capitaine à avoir eu cet honneur, après DidierDeschamps. La saison écoulée, Liverpool a souffert d'une pénurie d'attaquants. Rafael Benitez vient d'en enrôler trois de haut niveau : CraigBellamy, Dirk Kuyt et Robbie Fowler. L'Espagnol espère aussi que Peter Crouch va éclater. Les Reds comptent par ailleurs sur l'approvisionnement de Jermaine Pennant, un excellent médian droit qui a éclos à Arsenal mais s'est comporté de manière irresponsable au volant et ne s'est jamais imposé dans l'équipe fanion de Londres. Birmingham City l'a repêché et même s'il a été rétrogradé, Pennant a été un facteur de stabilité sur le terrain. Le Chilien Mark Gonzalez peut aussi le devenir. Derrière, Liverpool s'est renforcé en profondeur avec le Danois Daniel Agger, transféré en janvier de Bröndby, l'Argentin Gabriel Paletta (deux défenseurs centraux) et à gauche avec Fabio Aurelio. Fait étrange, celui-ci est le premier Brésilien de l'histoire des Reds.