Sur un des coins de la Grand-Place de Bruxelles, nous pouvons distinguer une enseigne plutôt sobre. Les vitres sont ornées d'un " K " majuscule. Pas de doute, nous sommes bien chez Vincent Kompany. Le bar a ouvert seulement vendredi dernier mais il est déjà bien rempli, la popularité du Diable Rouge n'y est sûrement pas étrangère. Mais dès l'entrée, nous sommes tout de même surpris par l'ambiance feutrée qui se dégage de l'établissement. Celui-ci est décrit comme un " sports bar " où il est possible de se sustenter tout en savourant un événement sportif de qualité mais à l'intérieur, c'est calme. Pourtant, le coup d'envoi d'un des matches les plu...

Sur un des coins de la Grand-Place de Bruxelles, nous pouvons distinguer une enseigne plutôt sobre. Les vitres sont ornées d'un " K " majuscule. Pas de doute, nous sommes bien chez Vincent Kompany. Le bar a ouvert seulement vendredi dernier mais il est déjà bien rempli, la popularité du Diable Rouge n'y est sûrement pas étrangère. Mais dès l'entrée, nous sommes tout de même surpris par l'ambiance feutrée qui se dégage de l'établissement. Celui-ci est décrit comme un " sports bar " où il est possible de se sustenter tout en savourant un événement sportif de qualité mais à l'intérieur, c'est calme. Pourtant, le coup d'envoi d'un des matches les plus importants de l'année en Premier League, Liverpool - Chelsea, vient d'avoir lieu. D'ailleurs, plusieurs des écrans qui ornent les murs diffusent ce duel tant attendu pendant que d'autres restent branchés sur Liège - Bastogne - Liège. Mais si quelques clients semblent s'intéresser vaguement à La Doyenne, le match qui oppose les Reds aux Blues n'a l'air de passionner personne. " Le bar se veut comme un mélange entre un bar sportif et un établissement de petite restauration ", nous explique Erwin, un des managers du Good Kompany. Certains éléments nuisent clairement à l'ambiance comme cette musique commerciale en fond sonore qui remplace les commentaires live du match. Erwin nous explique que les hauts parleurs ne sont pas encore opérationnels mais dès qu'ils le seront, les clients pourront vivre les matchs avec intensité. Nous en profitons pour examiner le cadre de plus près. La finition bois et les leds au mur donnent l'impression d'un savant mélange entre modernité et classicisme. Dans une pièce, deux maillots de Vince sont exhibés derrière une vitre : un des Diables et un autre de City pour ne pas faire de jaloux. Car une bonne partie de la clientèle est anglophone comme l'est une des serveuses venue nous apporter un café corsé et un cidre frais. Nous avons à peine le temps de jeter un coup d'oeil à la carte, qui propose notamment des burgers à l'aspect fort savoureux pour 16 €, que StevenGerrard glisse et laisse Demba Ba filer seul au but. Le Sénégalais passé par Mouscron place le ballon parfaitement entre les jambes de Mignolet. S'ensuit alors une brève exclamation isolée qui tranche avec la clameur habituelle accueillant un but dans un bar du genre. Celle-ci vient de la table adjacente où Mathieu et Pierre semblent les seuls à suivre le match. L'un est supporter de Liverpool et l'autre soutient Chelsea. " Nous sommes venus voir à quoi ressemblait le bar avant de nous rendre à Anderlecht pour le Clasico " nous confient-ils. Un Clasico qui ne sera d'ailleurs pas diffusé car tout n'est pas en ordre avec Telenet. En attendant, la seconde mi-temps suit son cours et nous tentons d'en savoir plus sur le personnel. Malheureusement il est interdit aux serveurs de parler à la presse. Tandis que Willian s'en va planter le 0-2 sur contre-attaque, sur l'autre écran Simon Gerrans s'impose dans la 100e édition de Liège - Bastogne - Liège. Un lancement en douceur donc pour le Good Kompany qui devrait prendre son envol durant la Coupe du Monde.?PAR OLIVIER EGGERMONT - PHOTOS: BELGAIMAGELancement en douceur pour le Good Kompany qui devrait prendre son envol durant la Coupe du Monde.