Vacances : au cas où vous êtes le plus souvent armés d'un bouquin quand vous farnientez, en voici trois que je viens d'avaler : et qui m'ont plu, sans quoi je ne me permettrais pas de vous les suggérer! Ceci dit, vu que ce sont précisément les vacances, vous pouvez aussi lire autre chose que du sport.
...

Vacances : au cas où vous êtes le plus souvent armés d'un bouquin quand vous farnientez, en voici trois que je viens d'avaler : et qui m'ont plu, sans quoi je ne me permettrais pas de vous les suggérer! Ceci dit, vu que ce sont précisément les vacances, vous pouvez aussi lire autre chose que du sport.Zidane, le roman d'une victoire, récit par Dan Franck, Robert Laffont-Plon, 1999. J'ai ouvert le livre parce que c'était un écrivain reconnu, au lieu d'un footeux pur et pro, qui relatait l'ascension de Zizou, le créatif le plus efficace du foot contemporain. J'espérais donc plus littéraire qu'à l'accoutumée pour ce genre de production et ce fut le cas, mais moins léché qu'espéré : c'est écrit joliment mais un peu convenu, même si quelques métaphores jouent fort juste côté sentiments. Le "direct" du récit narre la conquête du titre mondial de 1998, et ce fut éclairant de redécouvrir avec recul l'aventure de Zidane et des Bleus : avec notamment des détails intéressants sur les consignes de vie en groupe édictées par Jacquet durant le séjour à Clairefontaine. Mais l'intérêt est que ce direct soit entrecoupé de flash-backs nombreux consacrés au héros : ceux qui remontent à l'enfance donnent le meilleur éclairage sur Zizou (et sur les quelques épisodes plus belliqueux qui lui sont arrivés depuis), ceux où il évoque son père se révèlent franchement émouvants! A vous d'en sourire en lisant. La condition physique du footballeur, par Raymond Verheijen, Eisma/Broodcorens, 1999. Tous les petits entraîneurs belges en quête d'idées nouvelles pour leurs entraînements connaissent (ou devraient connaître) Michel Broodcorens : l'homme de Brakel (055/422.855) collecte et vend par correspondance tout ce qui se produit en matière de bouquins, vidéos et matériel d'entraînement de foot! Ici, Broodcorens co-édite le bouquin d'un toubib hollandais : ce n'est pas cette fois une panoplie nouvelle d'exercices pratiques à gogo, mais un topo scientifique sur toutes les facettes médicales et physiques de l'entraînement de foot à tout niveau. Ce n'est pas donné (1800 francs) et, même si le souci de vulgarisation est constant et effectif, faut parfois s'accrocher pour comprendre : mais c'est génial et hyper-complet pour tout entraîneur amateur souhaitant à la fois savoir ce qu'il fait et ne pas faire de conneries! Trivial Tennis, essai par Jean-Claude Hoferlin, Dricot, 2000. Vu que nous avons en ce moment le chauvinisme tennistique (grâce à Kim et dankzijJustine), je vous propose les calembours du milieu, tels que les a succulemment imaginés cet Hoferlin qui est le père de l'autre (c'est-à-dire de Julien, épatant dans ses doubles avec Eric Krol sur la RTBF). Vieux grognard des clubouzes, J-Cl. Hoferlin a su papillonner du langage pour refiler une centaine de définitions du milieu, de ses plaisirs comme de ses mesquineries ("amortie : coup régulier du tennis, honni par ceux qui n'arrivent pas à en faire"). Son lexique est parfois tiré par les cheveux ("le crocodile LACOSTE et la NIKE"), mais désopile le plus souvent ("mental : qualité qu'ont les joueurs revêtus d'un training"). D'accord, il arrive que ses truculences soient un peu machos mais ça n'en est que meilleur ("double mixte : simple messieurs avec obstacles")! De A à Z, Hoferlin a le flair pour happer le mot dans son utilisation spécifiquement tennistique, puis le comparer à son utilisation habituelle non-tennistique : et le jeu de langage éclôt de la comparaison. C'est vendu 490 francs dans tous les club-houses qui se respectent, et ceux qui ne se respectent pas encore n'ont qu'à contacter l'éditeur (04.343.58.38) : car Hoferlin n'est pas rat qui quête pour sa chapelle, les profits de la vente vont à l'Open International de Belgique de Tennis en Fauteuil roulant. Si vous ne voyez toujours pas en quoi consiste cet espèce de dico tennistique marrant, pour vous éclairer la lanterne, je vous refile en conclusion la définition du mot Chandelle : "Balle verticale. Les joueurs qui en connaissent un bout jouent dès lors à l'économie".Bernard Jeunejean