Pas question de se louper : la 208 est un produit crucial pour la santé de Peugeot. Suite au succès en demi-teinte de la 207 (2.369.000 unités produites), les dirigeants ont décidé de revenir aux valeurs de légèreté et de compacité des pionnières. La 208 inverse donc la tendance à l'embonpoint de la 207 et revient plus courte (-7 cm), plus étroite (-2 cm), un peu plus basse (-1 cm) et surtout plus légère de 110 kg en moyenne (jusqu'à 175 kg sur les versions d'entrée de gamme en essence !). Grâce à une conception ...

Pas question de se louper : la 208 est un produit crucial pour la santé de Peugeot. Suite au succès en demi-teinte de la 207 (2.369.000 unités produites), les dirigeants ont décidé de revenir aux valeurs de légèreté et de compacité des pionnières. La 208 inverse donc la tendance à l'embonpoint de la 207 et revient plus courte (-7 cm), plus étroite (-2 cm), un peu plus basse (-1 cm) et surtout plus légère de 110 kg en moyenne (jusqu'à 175 kg sur les versions d'entrée de gamme en essence !). Grâce à une conception plus intelligente de l'espace, le volume de coffre (285l) et l'habitabilité restent néanmoins identiques voire meilleurs. Seule la garde au toit, à l'arrière, est un peu faible si l'on opte pour le toit vitré panoramique. Sur la route, l'évolution par rapport à la 207 est, par contre, clairement sensible. La 208 s'avère plus dynamique, plus incisive et plus efficace. La mener sur des petites routes sinueuses redevient un réel plaisir. Sans compter que la direction, parfaitement calibrée, est commandée par un tout petit volant inédit, comme sur un karting. La 208 rompt alors avec les codes classiques qui imposent de regarder les compteurs à travers le cerceau du volant. Ici, on les regarde par au-dessus. L'autre évolution sensible dans l'habitacle, c'est la présence d'un grand écran tactile se détachant de la planche de bord. En plus d'affûter son comportement, le régime de la 208 lui permet également de baisser ses émissions de CO2. La version 1.4l diesel de 68 ch se contente dès lors de rejeter 87g/km dans sa variante équipée d'une (parfois énervante) boîte robotisée (98g avec la boîte manuelle). Pour les clients à la recherche d'une plus grande polyvalence, le bloc 1.6l HDI disponible en 92 ou 115 ch s'avère idéal. Parfaitement insonorisé, il assure des prestations de haut vol à la légère 208. Les petits rouleurs ne sont pas oubliés. Outre les mécaniques à essence élaborées avec BMW (1.6l VTI de 120 ch et 1.6l turbo THP de 156 ch) et le " vieux " 1.4l de 95 ch, on retrouvera prochainement deux nouveaux petits trois cylindres, malheureusement toujours atmosphériques, au catalogue : les 1.0l (68 ch) et 1.2l (82 ch). Présentée en 1983, la Peugeot 205 mesurait 3m70 et pesait 880 kg. Son héritière, la 206 apparue en 1998 affichait 13 cm de plus et 94 kg supplémentaires sur la balance (974 kg). La 207 a, ensuite, accéléré la tendance à l'embonpoint en s'étirant de 20 cm et s'alourdissant de 183 kg (1.160 kg) ! " Sacrés numéros ", les 205 et 206 se sont respectivement écoulées à 5.300.000 et 7.700.000 exemplaires ! PAR JEAN-FRANÇOIS CHRISTIAENS