Lindsey Vonn a foncé dans la descente des Jeux de Vancouver en 2010, enlevant la médaille d'or, mais en Super G, elle a dû se satisfaire du bronze. La blonde, qui avait alors 25 ans, avait juré de faire mieux quatre ans plus tard mais elle s'est à nouveau blessée au genou droit, déjà opéré en 2007, peu avant les Jeux de Sotchi. En plus, elle s'est fracturé le tibia.
...

Lindsey Vonn a foncé dans la descente des Jeux de Vancouver en 2010, enlevant la médaille d'or, mais en Super G, elle a dû se satisfaire du bronze. La blonde, qui avait alors 25 ans, avait juré de faire mieux quatre ans plus tard mais elle s'est à nouveau blessée au genou droit, déjà opéré en 2007, peu avant les Jeux de Sotchi. En plus, elle s'est fracturé le tibia. En novembre dernier, sa carrière semblait bel et bien terminée : elle s'est fracturé le col de l'humérus à l'entraînement et a perdu toute sensation dans la main. " J'ai demandé au médecin si c'était normal et il a répondu que non. Un choc ! J'ai rarement peur et j'ai subi des tas d'opérations mais c'était la première fois que je pensais ma carrière terminée ", vient-elle de confier à People, auquel elle a dévoilé ses projets d'avenir. Depuis juin, quand elle a enfin pu chausser ses skis sans douleur, elle se concentre sur les Jeux de Pyeongchang, en février prochain. " Huit ans après mes derniers Jeux mais je n'ai jamais été aussi motivée, à cause de tout ce qui m'est arrivé entre-temps. Je veux me débarrasser de toutes mes frustrations et déceptions en Corée du Sud et surtout profiter de cette olympiade. Je ne me souviens plus comment je me sentais à Vancouver quand j'ai gagné la médaille d'or ni en 2015 quand j'ai amélioré le record d'Annemarie Moser-Pröll (62 manches en coupe du monde, ndlr). Tout semblait couler de source. " Elle a promis de skier encore deux saisons complètes, avec en objectif principal les Jeux, mais elle a un autre rêve : skier contre les hommes. La fédération internationale de ski a examiné sa requête la semaine dernière et l'Américaine saura en mai si elle peut effectuer la descente de Lake Louise - où elle a gagné 14 de ses 39 épreuves de coupe du monde - avec ses collègues masculins. " Si je peux m'entraîner avec eux, pourquoi ne pourrais-je pas concourir contre eux ? " Chris Tetaert