De tous les transferts effectués par les Königsblauen ces dernières années, Lincoln (26 ans), peu connu, est de loin le plus réussi. Le Brésilien est le dirigeant de l'entrejeu de Schalke 04. Il vise le titre. " J'aimerais jouer encore dix ans ", a-t-il déclaré au Kicker.
...

De tous les transferts effectués par les Königsblauen ces dernières années, Lincoln (26 ans), peu connu, est de loin le plus réussi. Le Brésilien est le dirigeant de l'entrejeu de Schalke 04. Il vise le titre. " J'aimerais jouer encore dix ans ", a-t-il déclaré au Kicker. Il continue à être affublé d'un surnom peu flatteur : le lama. Le mois dernier, le stratège sud-américain s'est laissé aller dans le match contre le VfB Stuttgart, en Supercoupe, match soldé par une victoire 1-0. Dans la dernière minute de jeu, il a craché au visage de Thomas Hitzlsperger, ce qui lui a valu la carte rouge. " C'est déplorable et j'ai honte de mon comportement ", s'est-il excusé après le match, mais la Fédération allemande l'a suspendu jusqu'à la fin du mois d'août quand même. A Schalke depuis 13 mois, Lincoln est devenu le joueur le plus important et le plus populaire. " Pour le moment, il est irremplaçable ", constate l'entraîneur, Ralf Rangnick. " J'ai testé Fabian Ernst et Gustavo Varela au numéro 10 mais j'ai finalement dû modifier provisoirement mon système de jeu, jusqu'au retour de Lincoln ". Schalke 04 n'a payé que 350.000 euros pour le Brésilien qui était devenu persona non grata à Kaiserslautern, suite à une combinaison de blessures et de mal du pays. Les observateurs de la Bundesliga décrivent Lincoln comme un croisement entre Andy Möller et Thomas Hässler. Il a été élu meilleur footballeur du premier tour la saison dernière. Lincoln voue un tel amour à sa seconde patrie qu'il a annoncé son désir de se produire pour l'équipe nationale allemande. " J'ai expliqué à ma famille au Brésil que ma vie était maintenant en Allemagne. J'y vis depuis cinq ans. J'en connais la culture et la mentalité ". Le sélectionneur Jürgen Klinsmann a promptement déclaré qu'il n'était pas partisan d'un renfort étranger. (F. Vanheule) MAREK MINTAL, l'international slovaque du FC Nuremberg, est sur la touche pour deux mois. Le meilleur buteur de la saison passée (24 goals) s'est fracturé un os du pied gauche. LE BORUSSIA DORTMUND préfère ne plus jouer de match de championnat le mardi ou le mercredi soir, selon son président, Reinhard Rauball. A l'occasion du match contre Arminia Bielefeld, le Borussia n'a accueilli que 62.100 spectateurs, la plus faible assistance depuis février 2002, alors que le Westfalenstadion peut abriter 83.000 personnes. HAMBOURG a mis fin samedi à la série de 15 matches sans défaite du Bayern et reçu les 10.000 litres de bière offerts par Bitburg. BUTEURS : 1. Klose (Werder Brême), H. Altintop (Kaiserslautern) 7 buts ; 3. Klasnic (Werder Brême), Makaay (Bayern Munich) 6 ; 5. Smolarek (Bor. Dortmund) 4. F.Vanheule