En plus de la limousine Série 7, BMW a décidé d'étoffer son offre de grande routière d'un coupé quatre portes. Depuis que Mercedes a lancé la mode avec sa sculpturale CLS, les autres constructeurs premiums se sont engouffrés dans le créneau : Audi avec son A7 Sportback, Porsche avec sa Panamera et même Aston-Martin avec sa Rapide. En se lançant dans le créneau, BMW s'est donné comme objectif de viser le haut du panier. Contrairement à Mercedes et Audi qui proposent des versions plus accessibles (qu...

En plus de la limousine Série 7, BMW a décidé d'étoffer son offre de grande routière d'un coupé quatre portes. Depuis que Mercedes a lancé la mode avec sa sculpturale CLS, les autres constructeurs premiums se sont engouffrés dans le créneau : Audi avec son A7 Sportback, Porsche avec sa Panamera et même Aston-Martin avec sa Rapide. En se lançant dans le créneau, BMW s'est donné comme objectif de viser le haut du panier. Contrairement à Mercedes et Audi qui proposent des versions plus accessibles (quatre cylindres diesel sur la CLS, par exemple), BMW n'équipe sa Série 6 Gran Coupé que de mécaniques à six (640i et 640d) voire à huit cylindres (650i). Conséquence directe : le ticket d'entrée exigé par BMW pour ce segment s'échange du coup environ 25.000 euros de plus que chez Mercedes... Dérivée du récent coupé Série 6, la version Gran Coupé s'en distingue principalement par son empattement étiré de 11 cm. Les places arrière se transforment ainsi en cocons confortables, même pour les grands gabarits. Attention, rare dans le segment, la Série 6 Gran Coupé propose une cinquième place optionnelle (pas très confortable, mais pratique en dépannage). Toujours au rayon pratique, on appréciera également le vaste coffre de 460l qui peut, contrairement à celui du simple coupé, s'allonger grâce aux dossiers rabattables. Loin de pénaliser le dynamisme de la Bavaroise, l'étirement de l'empattement profite aussi au comportement routier. Sûre, stable et souveraine sur les grands axes, la Série 6 Gran Coupé surprend par son efficacité sur les petites routes sinueuses. Difficile de croire que l'on dirige un paquebot qui dépasse la barre des 5 mètres de long ! Pensée comme synthèse entre la confortable limousine Série 7 et l'efficace coupé Série 6, le Gran Coupé en multiplie les qualités. Du moins si l'on porte encore la main au portefeuille pour disposer de l'amortissement piloté voire même de la direction intégrale (faisant également braquer les roues arrière en courbe) proposés en option ! Pour le moment, les clients sous le charme de la Série 6 Gran Coupé devront choisir entre la 640i essence de 320 ch et la 640d de 313 ch. Deux mécaniques polymorphes parfaitement épaulées par une boîte de vitesses automatique à huit rapports très efficace. Fin de l'année, un V8 bi-turbo essence de 450 ch viendra compléter l'offre. Pour conserver une bonne motricité malgré la débauche de puissance, cette version pourra s'équiper en option de la transmission intégrale X Drive.PAR JEAN-FRANÇOIS CHRISTIAENS