Lyon et Lille ont vécu la même semaine : élimination en Coupe de France et défaite en championnat. Mais la comparaison s'arrête là. Car les Lyonnais ont encore une marge de man£uvre en tête du classement alors que les Lillois pataugent en ce début d'année 2005. Cinq matches nuls et une défaite à Bastia (3-1), tel est le bilan du LOSC qui avait pourtant entamé la deuxième partie de saison juste derrière l'Olympique Lyonnais.
...

Lyon et Lille ont vécu la même semaine : élimination en Coupe de France et défaite en championnat. Mais la comparaison s'arrête là. Car les Lyonnais ont encore une marge de man£uvre en tête du classement alors que les Lillois pataugent en ce début d'année 2005. Cinq matches nuls et une défaite à Bastia (3-1), tel est le bilan du LOSC qui avait pourtant entamé la deuxième partie de saison juste derrière l'Olympique Lyonnais. Désormais, les Nordistes devront se battre pour accrocher une place en Ligue des Champions que leur disputent Marseille (2e) et Monaco (4e). La victoire de prestige face à Lyon obtenue en fin d'année 2004 a bloqué les ambitions lilloises au lieu de les lancer. Depuis lors, aucune victoire et seulement trois buts inscrits en six matches. Cette panne s'explique par les travaux forcés auxquels sont soumis les hommes de Claude Puel. En début de semaine passée, Lille se battait encore sur trois tableaux. Eliminé de la Coupe France par Grenoble (1-3) avec huit remplaçants sur le terrain, le club possède toujours certaines ambitions en championnat et en Coupe d'Europe. En lice depuis le mois de juillet puisqu'ils ont dû passer par la Coupe Intertoto, les Lillois rencontreront leurs compatriotes d'Auxerre en huitièmes de finale. Fatigue légitime donc pour une formation qui disputait à Bastia sa 47e rencontre officielle de la saison et qui se repose sur la jeunesse des éléments clés que sont les Mathieu Bodmer (22 ans) ou Matt Moussilou (23 ans). Le plus grand chantier des dirigeants consistera à conserver tout ce vivier déjà largement convoité. La bonne tenue du LOSC a donné des ambitions à certains cadres. Christophe Landrin (27 ans) a déjà annoncé qu'il ne prolongerait pas dans le Nord. Enfin, les ambitions du club se traduiront également par le projet du nouveau stade dont le début des travaux a été retardé par décision judiciaire. (PELOUSES. La Fédération a annoncé que les clubs devaient se doter pour la saison prochaine de protections (bâches). FRANCOIS CICCOLINI, l'entraîneur de Bastia, a écopé de deux matches de suspension pour avoir traité Lorik Cana (PSG) " d'Albanais de merde ". COUPE DE FRANCE. Nîmes, Clermont et Grenoble ont créé la sensation en éliminant respectivement Nice, Lyon et Lille. Les quarts de finale sont désormais connus : Boulogne (CFA) ou Nantes û Auxerre, Sedan (L2) û Grenoble (L2), Monaco û Clermont (L2), Nîmes (Nat.) û Sochaux. Ces matches se dérouleront le 19 et 20 avril. BUTEURS : 1. Pagis (Strasbourg), Frei (Rennes) 12 buts ; 3. Kallon (Monaco), Pauleta (PSG) 11 ; 5. Juninho (Lyon) 9. S. Vande Velde