Qui aurait pu dire, à la trêve, que Lille allait finalement réussir une bonne saison ? Personne car à l'époque, après avoir grandi graduellement au cours de ces dernières saisons, après avoir atteint la Ligue des Champions à deux reprises en trois ans, le LOSC connaissait un fameux trou d'air et luttait pour ne pas descendre. Les départs de Mathieu Bodmer, Abdelkader Keita et Mathieu Chalmén'avaient pas été compensés et le groupe semblait trop jeune. La saison passée, Lille avait tenu son rang jusqu'au mois de février avant de lâcher complètement prise, mentalement, après l'élimination en Ligue des Champions.
...

Qui aurait pu dire, à la trêve, que Lille allait finalement réussir une bonne saison ? Personne car à l'époque, après avoir grandi graduellement au cours de ces dernières saisons, après avoir atteint la Ligue des Champions à deux reprises en trois ans, le LOSC connaissait un fameux trou d'air et luttait pour ne pas descendre. Les départs de Mathieu Bodmer, Abdelkader Keita et Mathieu Chalmén'avaient pas été compensés et le groupe semblait trop jeune. La saison passée, Lille avait tenu son rang jusqu'au mois de février avant de lâcher complètement prise, mentalement, après l'élimination en Ligue des Champions. Cinq mois plus tard, voilà que les Lillois luttent pour le dernier ticket en Coupe UEFA. Seules deux défaites ont émaillé le parcours nordiste en 2008. Soit 35 points pris depuis le Nouvel An et des victoires probantes dans les derbies (tant à Lens qu'à Lille), à Marseille (2-3), contre Nancy (2-1) et Caen (5-0). Claude Puel, en lutte pour recevoir le titre d'entraîneur de l'année, a donc une nouvelle fois réalisé des miracles. Il a réussi, en six mois, à reconstruire un noyau jeune et à aguerrir ses nouvelles pousses. Pourtant, en janvier, la crise couvait. Certains pointaient le mauvais recrutement, critiquant notamment l'apport offensif de Patrick Kluivert. Or, le Néerlandais, s'il n'a pas retrouvé son niveau d'antan, joue un rôle extrêmement important en coulisses. Tout le noyau loue son professionnalisme et Puel insiste sans arrêt pour affirmer que Kluivert est le meilleur guide possible pour les jeunes. D'autres mettaient le doigt sur la tactique frileuse. Notamment les jeunes attaquants comme Nicolas Fauvergue et notre compatriote Kevin Mirallas. Il faut bien dire que, pour un jeune avant-centre, le système de Puel (4-5-1) n'est pas un cadeau. Le seul attaquant doit alors souvent se contenter de courir après le ballon et d'attirer les défenseurs. Mais les problèmes ont été réglés en interne. L'arrivée de Rio Mavuba (prêté en janvier par Villarreal) dans l'entrejeu a stabilisé toute l'équipe. A cela s'est ajouté l'épanouissement de certains jeunes, au premier rang desquels figurent Mirallas, meilleur buteur de Ligue 1 du mois d'avril avec cinq réalisations, ou le néo-international Adil Rami. LE PSG est en crise mais a réussi la gageure d'atteindre deux finales de Coupe cette saison. Après sa victoire en Coupe de la Ligue, le PSG disputera la finale de Coupe de France, après avoir battu Amiens (0-1), et rencontrera Lyon, tombeur de Sedan (1-0). STRASBOURG descend en Ligue 2 et rejoint Metz parmi les relégués. JOHAN MICOUD, médian, ne sera plus bordelais la saison prochaine. En fin de contrat, il a été prévenu par son entraîneur Laurent Blanc que celui-ci ne comptait plus sur lui la saison prochaine. Il ne sait pas encore s'il arrêtera ou non sa carrière. ELIE BAUP, l'entraîneur de Toulouse, recevra 2,5 millions de Bordeaux, son ancien employeur, pour licenciement abusif. GERVINHO, l'ancien attaquant ivoirien de Beveren, est la grande révélation du Mans. Dans un article sur football365.fr, il est cité comme l'égal de Didier Drogba et Romaric, deux joueurs ivoiriens révélés aussi au Mans. METZ s'est vu infliger un match à huis clos (ce week-end contre Lorient) suite à l'affaire Ouaddou, du nom du joueur de Valenciennes qui avait dû subir les quolibets racistes d'un spectateur messin. DAMIEN PERQUIS, l'attaquant sochalien, prêté par Saint-Etienne, restera dans le Doubs la saison prochaine puisqu'un accord a été trouvé entre les deux clubs. KEVIN MIRALLAS est nominé pour le titre de joueur du mois d'avril. Par ailleurs, c'est le Brésilien Wendel (Bordeaux) qui s'est adjugé le titre en mars. STéPHANE VANDE VELDE