La saison lilloise a fini sur une bonne note. Le club nordiste a terminé à une deuxième place, synonyme de qualification directe pour la poule de la Ligue des Champions. Reste désormais à continuer à surfer sur la vague positive.
...

La saison lilloise a fini sur une bonne note. Le club nordiste a terminé à une deuxième place, synonyme de qualification directe pour la poule de la Ligue des Champions. Reste désormais à continuer à surfer sur la vague positive. Respectueux de son contrat, l'entraîneur Claude Puel a décidé de rester dans le Nord malgré une alléchante proposition de Lyon qui cherchait un successeur à Paul Le Guen. Mais cela n'a pas empêché l'entraîneur du LOSC de mettre les points sur les i. " Le LOSC retrouve la Ligue des Champions quatre ans après sa première participation. Et que s'est-il passé durant cette période ? Il n'a pas évolué ", a-t-il déclaré dans le quotidien L'Equipe. " Je mets un bémol à l'euphorie (...). Il ne faut pas banaliser ce qu'on a fait, avec un petit budget, avec de jeunes joueurs méconnus qui ont découvert la Ligue 1. Nous, sportifs, ont fait notre travail sur le terrain. Mais un club ne se construit pas sans les collectivités et le monde économique. Un grand club, un grand stade, une équipe qui joue l'Europe chaque année, c'est un vecteur de communication formidable pour une métropole d'1,2 million d'habitants. Mais de cela, on n'a pas encore conscience ". Le problème du stade reste au centre des préoccupations. " La Ligue des Champions va nous rapporter 11 millions d'euros mais depuis que nous jouons à Villeneuve-d'Ascq, le manque à gagner est d'un million par mois. Faites les comptes ! ", ajoute Puel. La construction du nouveau stade ne pourra débuter qu'une fois le verdict de la Cour d'appel de Douai rendu fin juin. Mais en attendant, le club devra se trouver un lieu pour disputer la Coupe d'Europe, l'UEFA devant se prononcer sur la conformité de l'antre de Villeneuve-d'Ascq. On parle du stade Bollaert de Lens (mais les supporters ne veulent pas) ou du stade de France (très cher à la location). A moins de baisser le nombre de places de Villeneuve-d'Ascq. Pour la prochaine saison, Lille devrait voir son budget de 28 millions d'euros augmenter de 10 à 15 %. Ce qui permettrait aux travaux du centre d'entraînement situé à Camphin-en-Pévèle, à la frontière belge, de continuer et à Puel de pouvoir conserver ses meilleurs jeunes. Seuls Christophe Landrin et Philippe Brunel ne feront plus partie de l'effectif, la saison prochaine. Mais Lille ne fera pas de folies pour les remplacer. Deux Suisses sont déjà venus combler l'effectif : Le médian Daniel Gygax (24 ans û international A) du FC Zurich et le défenseur Stefan Lichtsteiner (21 ans û international Espoirs) des Grasshoppers. Ces deux éléments avaient été repérés lors de missions de scouting effectuées en Suisse en prélude au match européen entre Bâle et Lille. Puel attend maintenant la venue d'un attaquant expérimenté, censé épaulé Matt Moussilou (22 buts toutes compétitions confondues) bien seul aux avant-postes. La piste d' Helder Postiga (Porto) évoquée au mercato pourrait être réactivée. MONACO a transféré l'Espagnol Gerard (Barcelone). AUXERRE a remporté la quatrième Coupe de France de son histoire en battant Sedan 2-1 grâce à un but de Bonaventure Kalou dans les arrêts de jeu. A la fin de la rencontre, Guy Roux a annoncé qu'il mettait un terme à sa carrière. " Je voulais partir avant le déclin plutôt qu'après et je pense que cette fois, le moment est bien choisi. Tous les signaux sont au vert. On a fait une belle saison et le club connaît un équilibre financier ", a-t-il déclaré sur le plateau de Telefoot. BERTIN TOKENE (ex-Charleroi) quitte Grenoble pour Brest (L2). Il y retrouvera Adrian Aliaj, un autre ancien Zèbre. DAVID SUAREZ (Toulouse) jouera la saison prochaine à Guingamp. PHILIPPE TROUSSIER a été remercié à Marseille. (St. Vande Velde)