Après les inquiétudes vécues autour des Bleus, le football français a retrouvé des raisons de sourire grâce à la prestance de ses clubs en Ligue des Champions. A tout seigneur tout honneur : Lyon a un habit de plus en plus au format européen. Les Gones ont été impressionnants à Fenerbahçe où ils ont mené le match à leur guise. A 0-2, ils ont légèrement lâché la pédale des gaz, permettent un retour avant d'étouffer leur adversaire : 1-3, succès indiscutable avec une prestation impres...

Après les inquiétudes vécues autour des Bleus, le football français a retrouvé des raisons de sourire grâce à la prestance de ses clubs en Ligue des Champions. A tout seigneur tout honneur : Lyon a un habit de plus en plus au format européen. Les Gones ont été impressionnants à Fenerbahçe où ils ont mené le match à leur guise. A 0-2, ils ont légèrement lâché la pédale des gaz, permettent un retour avant d'étouffer leur adversaire : 1-3, succès indiscutable avec une prestation impressionnante dans le chef de Juninho, Sidney Gouvou, Florent Malouda, etc. Paris a engrangé un premier succès en Ligue des Champions face à Porto (2-0) avec un but de Pauleta et un autre sur une talonnade acrobatique, de Charles-Edouard Coridon. Monaco a souffert en fin de match (2-1) mais l'a emporté face à Olympiakos. Loin de ces tops européens, Lille se contente de vibrer en championnat. Les Nordistes le font à leur façon et avec des moyens financiers différents de Lyon, de Monaco ou du PSG. Il y a un an, pourtant, les supporters avaient réclamé la tête du coach, Claude Puel. La direction ne les écouta pas et doit se frotter les mains. En été, Lille a été chercher ses renforts dans son centre de formation, dans des clubs régionaux, en L2, en National, dans les équipes Réserves des autres cercles de L1. Lille est donc plus de France que ses adversaires mais on doit noter la présence de MilenkoAcimovic venu de Tottenham ou de Peter Odemwingie pêché dans les eaux de La Louvière. La foi est plus importante que l'argent pour cette équipe de Lille qui joue à Villeneuve-d'Ascq et non pas dans son stade de Grimonprez-Jooris en phase de modernisation. Les joueurs n'en ont cure et vont leur chemin, ne s'inquiétant de rien ni de personne. Lille a retrouvé le nord. SHABANI NONDA n'avait plus joué depuis la finale de la Ligue des Champions face à Porto. Cette fois, après une blessure musculaire et des rechutes, il refait surface dans le noyau de Monaco. La saison passée, il avait aussi perdu six mois suite à une fracture de la jambe. ELIE BAUP réclame 2,5 millions d'euros à Bordeaux pour la rupture de contrat de la saison passée. Baup entraîne désormais Saint-Etienne qui recevait la visite de Bordeaux. NANTES a prolongé jusqu'en 2009 le contrat de Jérémy Toulalan, une de ses grandes promesses. BUTEURS : 1. Frei (Rennes) 7 buts ; 2. Pereira (Ajaccio), Pagis (Strasbourg) 6 ; 4. Chamakh (Bordeaux), Adebayor (Monaco) 5. (P. Bilic)