COUPE DE LA LIGUE. L'entrée en lice des clubs de Ligue 1 (exceptés les clubs européens) a été marquée par un geste : celui de Romain Alessandrini qui a sorti une talonnade acrobatique pour que Rennes batte Nancy (3-2). Les 1/16es de finale ont vu également le coup d'éclat de Monaco, " le PSG de L2 ", qui a éliminé Valenciennes (4-2) grâce à une première réussie de son attaquant argentin Lucas Ocampos, acheté 11 millions d'euros. Brest, Ajaccio, Reims, Evian et Lorient sont les autres cercles de L1 éliminés. A noter que le tirage au sort des 1/8e a prévu un alléchant PSG-Marseille.
...

COUPE DE LA LIGUE. L'entrée en lice des clubs de Ligue 1 (exceptés les clubs européens) a été marquée par un geste : celui de Romain Alessandrini qui a sorti une talonnade acrobatique pour que Rennes batte Nancy (3-2). Les 1/16es de finale ont vu également le coup d'éclat de Monaco, " le PSG de L2 ", qui a éliminé Valenciennes (4-2) grâce à une première réussie de son attaquant argentin Lucas Ocampos, acheté 11 millions d'euros. Brest, Ajaccio, Reims, Evian et Lorient sont les autres cercles de L1 éliminés. A noter que le tirage au sort des 1/8e a prévu un alléchant PSG-Marseille. UN CLASICO ATTENDU. Cela fait plusieurs années que la France n'avait plus autant attendu le clasico entre le PSG et Marseille. Dix jours avant le match, on interrogeait déjà les joueurs sur cette rencontre. Il faut dire que le contexte s'y prête bien puisque Marseille a battu le record de son histoire en alignant six victoires d'affilée, malgré la récente défaite face à Valenciennes (4-1) et que le PSG est appelé à dominer le championnat de la tête et des épaules et reste sur quatre victoires d'affilée. Pour certains, la clé de la rencontre reposera sur la prestation du défenseur central de Marseille Thomas Nkoulou, considéré comme un des meilleurs défenseurs de L1, qui devra marquer Zlatan Ibrahimovic. NON-LIEU POUR BRANDAO. L'attaquant brésilien de Saint-Etienne, accusé de viol, en mars 2011 alors qu'il évoluait à Marseille, a été blanchi par la justice. LILLE EN CRISE. Après sa défaite à Rennes, le LOSC plonge dans la crise (même si le club n'a pas l'habitude de laver son linge sale en public). Les Dogues n'ont plus gagné en L1 depuis la première journée de championnat. Les Lillois dominent, se créent des occasions, gardent la possession de balle mais n'arrivent plus à gagner. Rudi Garcia a lancé le jeune attaquant capverdien Ryan Mendes à la place de Tulio De Melo mais cela n'a pas suffi. LA L1 NE VAUT PAS PAYER LA CRISE. Le monde du football se mobilise pour s'opposer à la taxe que le gouvernement Hollande a décidé d'imposer sur les plus hauts revenus. " La nouvelle taxe entraînera une hausse très importante de l'imposition de la totalité des meilleurs joueurs de Ligue 1, qui ne tient pas compte de la spécificité de leur courte carrière ", explique le communiqué de la LFP. " Les clubs qui, pour leur immense majorité, sont dans l'incapacité totale d'augmenter leur masse salariale, se verront privés de très nombreux talents indispensables à leur réussite sportive et économique. " Tels sont les arguments des footballeurs mais ne sont-ils pas des citoyens comme les autres ? AJACCIO N'ATTIRE PAS. Le club corse d'Ajaccio n'arrive pas à fidéliser son public puisqu'après sept journée, il ne compte que 7.340 spectateurs de moyenne. Soit le plus mauvais score de L1. C'est la moyenne de spectateurs du Parc des Princes. Et là aussi, le PSG domine le classement des affluences ! Après sept journées, le club parisien devance Lille (40.171), Marseille (33.399), Lyon (26.778) et Saint-Etienne (22.907). Chaque saison, Toulouse devient le tube de l'été. Après un mois d'août de haute facture, le Téfécéa repris sa marche en avant, grâce notamment à la révélation de ce début de saison, Wissam Ben Yedder, auteur de cinq buts en sept matches. Troyes paraît le promu le plus faible et cela se vérifie semaine après semaine. Les hommes de Jean-Marc Furlan n'ont pris que deux points et n'ont toujours pas connu la victoire. Ce week-end, ils se sont inclinés 0-2 face à Toulouse. STÉPHANE VANDE VELDE" Le PSG rend malade Rummenigge ? Eh bien qu'il aille voir un médecin " Nasser Al-Khelaifi, président du PSG