EDEN HAZARD BIS ? Pour la deuxième année consécutive, le Lillois est nominé pour le titre de meilleur joueur de la saison pour les trophées UNFP. Seul le Portugais Pauleta a remporté deux trophées d'affilée (2002 et 2003). Il sera opposé au Parisien Nêne et aux deux joueurs de Montpellier Olivier Giroud et Younès Belhanda. " Actuellement, c'est notre joueur décisif, sans doute le meilleur du championnat ", a réagi son entraîneur, Rudi Garcia. Contre le PSG, sous les yeux de scouts de Manchester United et City, Hazard a ébloui tout Lille. De son côté, Belhanda peut réaliser le doublé aux trophées UNFP puisqu'il apparaît ...

EDEN HAZARD BIS ? Pour la deuxième année consécutive, le Lillois est nominé pour le titre de meilleur joueur de la saison pour les trophées UNFP. Seul le Portugais Pauleta a remporté deux trophées d'affilée (2002 et 2003). Il sera opposé au Parisien Nêne et aux deux joueurs de Montpellier Olivier Giroud et Younès Belhanda. " Actuellement, c'est notre joueur décisif, sans doute le meilleur du championnat ", a réagi son entraîneur, Rudi Garcia. Contre le PSG, sous les yeux de scouts de Manchester United et City, Hazard a ébloui tout Lille. De son côté, Belhanda peut réaliser le doublé aux trophées UNFP puisqu'il apparaît également dans la catégorie meilleur jeune aux côtés de son coéquipier Rémy Cabella, le défenseur de l'OM, Thomas Nkoulou et l'attaquant de Lyon, Alexandre Lacazette. KOMBOUARÉ RÉCOMPENSÉ ? L'ancien entraîneur du PSG, limogé en décembre alors qu'il était en tête du championnat, a été nominé avec surprise au titre d'entraîneur de l'année. Au contraire de son remplaçant, Carlo Ancelotti, Kombouaréfait partie de la liste des quatre finalistes aux côtés de René Girard (Montpellier), Rudi Garcia (Lille) et Olivier Pantaloni (Ajaccio) dont le club ne compte pourtant qu'un point d'avance sur la zone de relégation. FIN DE RÊVE POUR QUEVILLY. Les amateurs de l'US Quévilly n'ont pas été au bout de leur rêve en s'inclinant 1-0 en finale de Coupe de France. Ils n'entreront pas dans l'histoire européenne : jamais un club de D3 n'avait gagné de coupe nationale. Pour Lyon, c'est un soulagement tant l'OL craignait le tombeur de Rennes et Marseille. Malgré la défaite, les joueurs ont fait la fête toute la nuit sur Paris. BREST LIMOGE SON ENTRAÎNEUR. C'est pourtant lui qui avait fait le succès de Brest en le faisant monter et en le maintenant la saison passée mais Alex Dupont, entraîneur haut en couleur, n'a pas survécu à la mauvaise passe actuelle de son club (six défaites en sept matches et une place de 18e) et a été démis de ses fonctions. Pour justifier son choix, le président breton, Michel Guyot, a parlé d'un manque d'implication de son coach. Ce à quoi Dupont a vivement rétorqué : " Depuis trois ans, je me suis consacré corps et âme à ce formidable club. Personne n'a le droit de dire que je n'avais pas la hargne et la détermination ". C'est le directeur technique, et ancien joueur d'Auxerre, Corentin Martins qui assure l'intérim. RENNES CROIT EN L'EUROPE. Les Bretons ont signé leur quatrième victoire de rang. Ils ont dépassé Lyon (qui n'a pas disputé de rencontre de championnat) à la 4e place, et apparaissent, devant Saint-Etienne comme le principal concurrent à cette dernière place européenne. On pensait à une saison de transition : place aux jeunes et fini les transferts ronflants. Et ce d'autant plus que certains cadres sont en fin de cycle à l'OL. Et pourtant, le Lyon de Rémi Garde aura atteint les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, la finale de la Coupe de la Ligue et gagné la Coupe de France. Et voilà un premier trophée pour la génération Bastos-Lloris-Lisandro-Gourcuff. Le PSG a laissé s'envoler Montpellier vers le titre après avoir perdu trois points précieux sur la pelouse du LOSC. En se faisant exclure, Mamadou Sakho n'a pas arrangé les choses.. La série noire marseillaise n'en finit plus de continuer. Alors que l'on pensait les Phocéens de retour au premier plan après leur victoire en Coupe de la Ligue, ils ont replongé en championnat. Après leur défaite à Lorient, Marseille reste sur 13 matches sans victoire en Ligue 1.STÉPHANE VANDE VELDE" Ne pas jouer la Ligue Europa comme Lille l'a fait la saison dernière, c'est monstrueux. "Jean-Michel Aulas, président de Lyon, qui impute la perte d'une place à l'indice UEFA, au manque de sérieux des clubs français en Europa League