MARSEILLE EN MODE CRISE (2). La défaite à domicile face au Bayern Munich, en quarts de finale de la Ligue des Champions, a prouvé la nervosité en cours à Marseille depuis quelques semaines. Le président Vincent Labrune, qui maîtrise généralement sa communication, a fait une sortie remarquée en revenant sur ceux qui tentaient de " mettre à terre l'institution " que constituait l'OM. Il visait surtout les propos de Bernard Tapie qui affirmait que l'OM " devait arrêter de mettre à sa tête des présidents fantoches ". Désormais quasiment éliminé de la Coupe d'Europe, Marseille va tenter de sauver sa saison grâce à la finale de la Coupe de la Ligue. En vue de préparer la prochaine, plusieurs dossiers doivent être résolus : le départ (ou pas) de Didier Deschamps ...

MARSEILLE EN MODE CRISE (2). La défaite à domicile face au Bayern Munich, en quarts de finale de la Ligue des Champions, a prouvé la nervosité en cours à Marseille depuis quelques semaines. Le président Vincent Labrune, qui maîtrise généralement sa communication, a fait une sortie remarquée en revenant sur ceux qui tentaient de " mettre à terre l'institution " que constituait l'OM. Il visait surtout les propos de Bernard Tapie qui affirmait que l'OM " devait arrêter de mettre à sa tête des présidents fantoches ". Désormais quasiment éliminé de la Coupe d'Europe, Marseille va tenter de sauver sa saison grâce à la finale de la Coupe de la Ligue. En vue de préparer la prochaine, plusieurs dossiers doivent être résolus : le départ (ou pas) de Didier Deschamps qui, selon lui, continue à être saboté par José Anigo ; le mercato qui risque d'être agité malgré la promesse de Margarita Louis-Dreyfus d'injecter 35 millions d'euros pour transférer et combler le déficit d'exploitation (20 millions) et enfin, reconquérir un public de plus en plus hostile. Face au Bayern, 10.000 places n'avaient pas trouvé preneurs. LLORIS FAIT-IL PARTIE DU TOP INTERNATIONAL ? En affirmant que la France ne possédait pas de gardiens de classe mondiale, Fabien Barthez a jeté le discrédit sur les trois gardiens de l'équipe de France : Hugo Lloris, Steve Mandanda et Cédric Carrasso. Il ne parlait pas tant des qualités de ces trois gardiens que de leur expérience du plus haut niveau. Certes, Lloris joue à Lyon et n'a connu que trois matches de Coupe du Monde avec les Bleus mais à 25 ans, il a déjà 40 matches de Ligue des Champions au compteur. Et L'Equipe de rappeler qu'en débutant la Coupe du Monde 1998, Barthez ne comptait que 13 sélections (dont 12 matches amicaux !). LE PSG PIÉTINE. Alors que le titre lui semblait promis au vu des investissements effectués lors des deux derniers mercati, et alors qu'il trônait en tête au moment de l'éviction d' Antoine Kombouaré, le PSG fait du surplace avec 2 points sur 9. A Nancy, le club de la capitale a connu sa première défaite en championnat de l'ère Ancelotti. Assez pour remettre en cause les tâtonnements de l'entraîneur italien qui avait réalisé de bonnes choses avec " son sapin de Noël " avant de revenir à un 4-4-2 qui ne fonctionne pas. Sa propension à maintenir dans le onze de base un Javier Pastore transparent et à laisser sur le banc Nênê, qui a connu une légère baisse de régime durant deux rencontres après avoir porté l'équipe à bout de bras, agace. LES MENACÉS SE REBIFFENT. Personne ne veut descendre en L2. Auxerre que l'on croyait condamnée a battu Valenciennes. Sochaux vient d'aligner sa deuxième victoire en trois ren- contres depuis le changement d'entraîneur ; Nice gagne dans le chaudron stéphanois et Evian a battu Lorient, s'orientant vers un sauvetage inespéré. Caen est donc désormais relégable alors que Brest et Ajaccio n'ont plus qu'un point d'avance sur la zone rouge. Et si Lille réussissait à combler le fossé qui le sépare de la première place ? Toujours emmenés par un Eden Hazard auteur de son 14e but, les Dogues ont conforté leur troisième place (six points d'avance sur Toulouse) et sont revenus à quatre points du PSG. Quand on a investi 100 millions d'euros, quand on dit qu'on se doit de viser tous les trophées mais qu'on est éliminé de la Ligue Europa, de la Coupe de la Ligue et de la Coupe de France et qu'on risque de perdre la tête du championnat, ça la fout mal. A peine une saison après sa reprise, le PSG de Leonardo pourrait tout perdre alors que le titre lui semblait promis. Karim Benzema est plongé au c£ur d'une affaire de famille. D'après les médias, il aurait assigné sa tante et sa cousine en justice parce qu'il refuse de payer, seul, la pension alimentaire de sa grand-mère qui s'élève à 1.500 euros par mois. Pour rappel, l'attaquant touche un salaire de 700.000 euros par mois. STÉPHANE VANDE VELDE" Les joueurs que Deschamps a choisis, ça n'a pas été une réussite. Entre Gignac et Lucho, ça fait presque 50 millions d'euros balançés par les fenêtres " Bernard Tapie, ancien président de l'OM