BRANDAO, LE DRÔLE DE RETOUR. L'attaquant brésilien de l'OM, renvoyé à sa chère patrie après avoir été impliqué dans une affaire de viol présumé, était revenu à la Commanderie en janvier. Come-back réussi puisqu'il avait inscrit trois buts en cinq rencontres avant de retomber dans ses travers. Sa maladresse chronique devant le but a d'ailleurs souvent été raillée. Mais son but face à l'Inter, qui qualifie l'OM pour les quarts de finale de la Ligue des Champions l'a définitivement réconcilié avec les supporters phocéens.
...

BRANDAO, LE DRÔLE DE RETOUR. L'attaquant brésilien de l'OM, renvoyé à sa chère patrie après avoir été impliqué dans une affaire de viol présumé, était revenu à la Commanderie en janvier. Come-back réussi puisqu'il avait inscrit trois buts en cinq rencontres avant de retomber dans ses travers. Sa maladresse chronique devant le but a d'ailleurs souvent été raillée. Mais son but face à l'Inter, qui qualifie l'OM pour les quarts de finale de la Ligue des Champions l'a définitivement réconcilié avec les supporters phocéens. BASTIA S'ENVOLE VERS LA L1. Le club corse entraîné par Frédéric Hantz (ex-Le Havre et Sochaux) s'envole vers la L1 qu'il a quittée en 2005. Bastia compte 10 points d'avance en L2. Derrière, Clermont (2e), Reims (3e), Troyes (4e), Nantes (5e), Sedan (6e) et Châteauroux (7e) se tiennent en quatre points. Les trois premiers montent en L1. HAZARD CARBURE. Eden Hazard, qui affole l'Angleterre, continue de soigner ses stats : un but et une passe décisive, dimanche dans le derby face à Valenciennes (4-0). Le Brainois a bien choisi son moment puisque Roberto Mancini, le coach de Manchester City, s'était déplacé. GIANNI BRUNO PROLONGE. Notre compatriote a prolongé de trois ans son contrat d'attaquant à Lille. LAURENT FOURNIER OUT. L'entraîneur d'Auxerre, sur la sellette depuis un mois, a été licencié après la défaite face à Evian (0-2). C'est la première fois dans l'histoire de l'AJA qu'un entraîneur est débarqué en cours de saison. Auxerre est 20e. C'est l'ancien entraîneur de Lens, Jean-Guy Walemme qui le remplacera. FIN DE SÉRIE POUR LORIENT. Souvent loué pour son beau jeu, Lorient, en manque d'efficacité offensive suite aux blessures de Jérémie Aliadière et Julien Quercia, a connu un passage à vide et glissait vers la zone de relégation. La victoire des Merlus dans le derby breton leur a donné un peu d'air et a mis fin à une série de trois mois sans victoires. LE PSG SUR LE FIL. Comme contre Montpellier au Parc (2-2), à Lyon (4-4) ou encore à Dijon (1-2), le PSG a inscrit un but décisif dans le temps complémentaire samedi à Caen (2-2). L'égalisation de Christophe Jallet permet aux Parisiens de conforter leur avance sur Montpellier, battu 1-0 par Nancy. LES SUPPORTERS NIÇOIS MÉCONTENTS. Une vingtaine de fans de l'OGC Nice attendaient les joueurs à l'aéroport après leur défaite dans le match crucial contre le maintien. Déçus par la défaite des leurs, les supporters les ont applaudis ironiquement et quelques insultes ont fusé. AYEW OUT ? André Ayew, l'aîné des deux frères ghanéens de l'OM, a été laissé au repos lors de la défaite à Dijon. L'attaquant, touché à l'épaule gauche, risque de louper la fin de saison. Il effectue un travail de renforcement mais pourrait tout de même être prochainement opéré selon son coach Didier Deschamps. En se qualifiant pour les quarts de finale de la Ligue des Champions, l'OM a fait une bonne affaire financière en portant le total de ses gains pour l'année à 16,3 millions d'euros. A cela s'ajouteront les primes de la télévision. Au total, l'OM pourrait percevoir 30 millions grâce à sa belle campagne. La lutte pour la troisième place ne se limite pas à Lille, Lyon et Marseille. Saint-Etienne a pointé le bout du nez mais la défaite dans le derby marque un coup d'arrêt. Par contre, sans faire de bruit, Toulouse continue à se positionner. En battant Rennes, les hommes d' Alain Casanova sont remontés à la quatrième place, à trois points de Lille. Faut-il placer l'OM de Didier Deschamps dans le top ou le flop de la semaine ? D'un côté, il y a cette performance européenne (l'OM est le seul club français encore en lice) mais de l'autre, il y a cette défaite à Dijon, soit la cinquième d'affilée, ce qu'on n'avait plus connu sur la Canebière depuis 25 ans ! STÉPHANE VANDE VELDE" Je serais heureux de voir Saint-Etienne renouer avec son passé. C'est une équipe rivale mais il n'y a pas de volonté d'être anti-stéphanois. " Jean-Michel Aulas, président de Lyon