LYON REPENSE SA POLITIQUE. L'élimination surprise en huitièmes de finale de Ligue des Champions face à l'Apoel Nicosie ainsi que les mauvais résultats des dernières semaines en championnat (il faut remonter aux années 90 pour voir Lyon occuper une aussi mauvaise place au soir de la 26e journée) vont pousser les Lyonnais à revoir leur stratégie. L'entraîneur Rémi Garde, qui n'a pu transférer que trois espoirs en début de saison alors que son prédécesseur avait bénéficié d'une enveloppe de 150 millions d'euros en trois ans, n'est pas remis en cause. Par contre, le noyau devrait connaître des bouleversements (Cris, Gourcuff, Lisandro, Briand, Ederson et Cissokho n'apportent pas assez). Certains évoquent la fin d'une époque alors que d'autres sont beaucoup plus optimistes et disent que l'arrivée du stade des Lumières en 2014 devrait doter l'OL d'une nouvelle plateforme économique. En attendant, Lyon devra miser sur son centre de formation mais également rééquilibrer l'effectif en transférant des joueurs expérimentés. Cependant le match face au PSG (4-4) et la victoire de samedi contre Lille ont prouvé que la base lyonnaise restait solide.

HAZARD PLUS PRODUCTIF. Son nombre de buts parle pour lui : cette saison, Eden Hazard, c'est déjà 11 buts, soit quatre de plus que l'année passée. L'Equipe a ajouté d'autres chiffres pour parler de la progression de l'international belge. En Ligue 1, c'est le joueur qui tente (1.090) et réussit (855) le plus de passes mais également qui réussit le plus de dribbles (57).

NOUVELLE CRISE À MARSEILLE. L'Olympique a connu sa quatrième défaite d'affilée en championnat, ce qui ne lui était jamais arrivé sous l'ère Deschamps (une première depuis 2006). L'attaque, muette depuis 434 minutes, est montrée du doigt : Brandao, qui avait bien débuté son comeback, est retourné dans ses travers, et les frères Ayew subissent le contrecoup de la CAN. L'absence de Ligue des Champions est de plus en plus évoquée et pourrait aboutir à une baisse de la masse salariale avec un départ d'un des cinq cadres (Valbuena, Mbia, André Ayew, Rémy ou Mandanda) et d'André-Pierre Gignac. Le reste des pertes devrait être épongé par l'actionnaire principal.

BAZDAREVIC LIMOGÉ. Après Istres et Grenoble, c'est la troisième fois que le technicien bosnien est mis à pied. Sochaux, dernier à trois points du premier non-relégable, a perdu son fonds de jeu qui l'avait conduit à une place européenne la saison dernière. C'est Eric Hély, l'ancien responsable de la formation et des réserves qui succède à Mecha Bazdarevic. Il a débuté par un succès immédiat (2-3 à Evian) qu'il a qualifié de " chance de débutant "

TOP

A l'image de Bakary Sako qui avait trouvé sept fois le poteau depuis le début de la saison, la chance sourit enfin à Saint-Etienne, qui rêve de la Ligue des Champions. Les Verts pointent en effet à un point du podium.

FLOP

A l'instar de Morgan Amalfitano, auquel le journaliste Pierre Ménès reproche d'avoir chopé la " melonite aiguë ", c'est-à-dire d'avoir pris la grosse tête suite à sa convocation en équipe de France, les stars de Marseille sont au point mort.

10

Le compte a été fait : Lille a perdu neuf points dans les dix dernières minutes. Si les matches s'étaient tous arrêtés à la 80e minute, le LOSC trônerait en tête avec quatre points d'avance sur le PSG.

STÉPHANE VANDE VELDE

" J'ai été interpellé au volant de mon véhicule en état d'ébriété. Dans un élan d'intelligence, pour ne pas dire de génie, j'ai essayé de m'enfuir. Je le confirme, l'alcool ne rend pas intelligent. "

Benoît Trémoulinas, Bordeaux

LYON REPENSE SA POLITIQUE. L'élimination surprise en huitièmes de finale de Ligue des Champions face à l'Apoel Nicosie ainsi que les mauvais résultats des dernières semaines en championnat (il faut remonter aux années 90 pour voir Lyon occuper une aussi mauvaise place au soir de la 26e journée) vont pousser les Lyonnais à revoir leur stratégie. L'entraîneur Rémi Garde, qui n'a pu transférer que trois espoirs en début de saison alors que son prédécesseur avait bénéficié d'une enveloppe de 150 millions d'euros en trois ans, n'est pas remis en cause. Par contre, le noyau devrait connaître des bouleversements (Cris, Gourcuff, Lisandro, Briand, Ederson et Cissokho n'apportent pas assez). Certains évoquent la fin d'une époque alors que d'autres sont beaucoup plus optimistes et disent que l'arrivée du stade des Lumières en 2014 devrait doter l'OL d'une nouvelle plateforme économique. En attendant, Lyon devra miser sur son centre de formation mais également rééquilibrer l'effectif en transférant des joueurs expérimentés. Cependant le match face au PSG (4-4) et la victoire de samedi contre Lille ont prouvé que la base lyonnaise restait solide. HAZARD PLUS PRODUCTIF. Son nombre de buts parle pour lui : cette saison, Eden Hazard, c'est déjà 11 buts, soit quatre de plus que l'année passée. L'Equipe a ajouté d'autres chiffres pour parler de la progression de l'international belge. En Ligue 1, c'est le joueur qui tente (1.090) et réussit (855) le plus de passes mais également qui réussit le plus de dribbles (57). NOUVELLE CRISE À MARSEILLE. L'Olympique a connu sa quatrième défaite d'affilée en championnat, ce qui ne lui était jamais arrivé sous l'ère Deschamps (une première depuis 2006). L'attaque, muette depuis 434 minutes, est montrée du doigt : Brandao, qui avait bien débuté son comeback, est retourné dans ses travers, et les frères Ayew subissent le contrecoup de la CAN. L'absence de Ligue des Champions est de plus en plus évoquée et pourrait aboutir à une baisse de la masse salariale avec un départ d'un des cinq cadres (Valbuena, Mbia, André Ayew, Rémy ou Mandanda) et d'André-Pierre Gignac. Le reste des pertes devrait être épongé par l'actionnaire principal. BAZDAREVIC LIMOGÉ. Après Istres et Grenoble, c'est la troisième fois que le technicien bosnien est mis à pied. Sochaux, dernier à trois points du premier non-relégable, a perdu son fonds de jeu qui l'avait conduit à une place européenne la saison dernière. C'est Eric Hély, l'ancien responsable de la formation et des réserves qui succède à Mecha Bazdarevic. Il a débuté par un succès immédiat (2-3 à Evian) qu'il a qualifié de " chance de débutant "A l'image de Bakary Sako qui avait trouvé sept fois le poteau depuis le début de la saison, la chance sourit enfin à Saint-Etienne, qui rêve de la Ligue des Champions. Les Verts pointent en effet à un point du podium. A l'instar de Morgan Amalfitano, auquel le journaliste Pierre Ménès reproche d'avoir chopé la " melonite aiguë ", c'est-à-dire d'avoir pris la grosse tête suite à sa convocation en équipe de France, les stars de Marseille sont au point mort. Le compte a été fait : Lille a perdu neuf points dans les dix dernières minutes. Si les matches s'étaient tous arrêtés à la 80e minute, le LOSC trônerait en tête avec quatre points d'avance sur le PSG. STÉPHANE VANDE VELDE" J'ai été interpellé au volant de mon véhicule en état d'ébriété. Dans un élan d'intelligence, pour ne pas dire de génie, j'ai essayé de m'enfuir. Je le confirme, l'alcool ne rend pas intelligent. "Benoît Trémoulinas, Bordeaux