JAVIER PASTORE, STAR DE LA LIGUE 1. Ses prestations ont déchaîné les passions et la presse française a salué pleinement le nouveau prodige de la Ligue 1, Javier Pastore, après la victoire du PSG sur Lyon (2-0). Chacun y va de son commentaire et le prix (exagéré) de son transfert (42 millions d'euros) est déjà oublié. L'Equipe l'a déjà comparé aux meilleurs joueurs de l'histoire du PSG comme Safet Susic, Rai ou Ronaldinho. " C'est le genre de joueur qui transforme le pâté en caviar ", a déclaré Youri Djorkaeff. Même la presse italienne, comme La Gazzetta dello sport, qui avait dépêché un j...

JAVIER PASTORE, STAR DE LA LIGUE 1. Ses prestations ont déchaîné les passions et la presse française a salué pleinement le nouveau prodige de la Ligue 1, Javier Pastore, après la victoire du PSG sur Lyon (2-0). Chacun y va de son commentaire et le prix (exagéré) de son transfert (42 millions d'euros) est déjà oublié. L'Equipe l'a déjà comparé aux meilleurs joueurs de l'histoire du PSG comme Safet Susic, Rai ou Ronaldinho. " C'est le genre de joueur qui transforme le pâté en caviar ", a déclaré Youri Djorkaeff. Même la presse italienne, comme La Gazzetta dello sport, qui avait dépêché un journaliste à PSG-Lyon a comparé la star argentine à La Joconde : " Depuis La Joconde, c'est toujours la même histoire. Nous l'avions, nous, ce phénomène et maintenant, ce sont les Français qui en profitent. " Autre signe de son emprise : les maillots du PSG sont en rupture de stocks et plus de deux tiers sont floqués au nom de Pastore. DESCHAMPS MIS SOUS PRESSION PAR MLD. Dans un entretien au Monde, Margarita Louis-Dreyfus, actionnaire principale de l'OM, a mis en garde Didier Deschamps qui selon elle, a reçu " tous les moyens et tous les pouvoirs sportifs pour réussir : maintenant, c'est à lui de montrer ce qu'il peut faire. Quand on est à l'OM, l'objectif reste de terminer dans les trois premiers du championnat ". Par ailleurs, elle a montré qu'elle pouvait être vendeuse : " Il n'est pas logique que je garde le club. Si j'étais une vraie businesswoman, très raisonnable, je l'aurais déjà vendu. Je ne l'ai pas cédé, même si Robert m'a laissé libre de faire ce que je veux avec Marseille. C'est cette émotion personnelle qui m'attache au club. J'imagine que vous allez me demander s'il existe des limites à cette émotion. Oui, il y a des limites physiques. Je ne sais pas où elles se trouvent, et j'espère que dans le futur je n'aurai pas à prendre une décision grave. " LA RECETTE DE TOULOUSE. Alors que la Ligue 1 s'est arrêtée pendant la trêve internationale, l'heure fut au premier bilan. Le rôle de surprise de l'été revient à Toulouse qui occupe le podium à trois points du PSG. Les Toulousains doivent leur bon début de championnat à une jeune génération qui arrive petit à petit à maturité, avec des Franck Tabanou(22 ans), Etienne Capoue (23 ans), Cheick M'Bengué(23 ans) et Moussa Sissoko(22 ans et 146 matches de L1 au compteur). Cela fait plusieurs saisons que l'entraîneur Alain Casanovapeut travailler avec le même groupe, n'ayant perdu ces dernières saisons que Cédric Carrassoet André-Pierre Gignac. Enfin, le recrutement offensif a été assez ambitieux (mais pas encore totalement productif) avec le Turc Umut Bulutet l'international espoir Emmanuel Rivière, acheté six millions d'euros. La Fédération française de football a avoué une baisse de 7 % de ses affiliés. Cela fait deux ans d'affilée que le nombre d'affiliés baisse. L'effet Krysna continue à encore se faire sentir. Loïc Rémy a parfaitement profité de l'absence de Karim Benzema pour marquer les esprits (3-0) face à l'Albanie avec un but et une passe décisive, au sein d'un 4-4-2. Nancy est lanterne rouge de Ligue 1 malgré l'arrivée de Jean Fernandez, l'entraîneur le plus expérimenté de L1. Celui-ci n'a d'ailleurs pas manqué de fustiger le mercato de son équipe lors duquel l'ASNL avait vendu ses meilleurs éléments (comme Landry N'Guémo à Bordeaux). STÉPHANE VANDE VELDE" Il faut voir ce que les mecs osent porter ici. Des boxers roses, orange, verts, fluorescents... En Angleterre, si tu oses te ramener avec un caleçon comme ça, on te le prend et on te le découpe... " Joe Cole découvre la mode française