ARLES-AVIGNON DANS L'HISTOIRE. Les promus d'Arles-Avignon sont entrés dans l'histoire de bien mauvaise manière. Avec 12 points en 27 journées, les Provençaux présentent le plus mauvais bilan comptable de la D1 française après 27 journées, depuis que la victoire à trois points existe (1994).
...

ARLES-AVIGNON DANS L'HISTOIRE. Les promus d'Arles-Avignon sont entrés dans l'histoire de bien mauvaise manière. Avec 12 points en 27 journées, les Provençaux présentent le plus mauvais bilan comptable de la D1 française après 27 journées, depuis que la victoire à trois points existe (1994). EDEN HAZARD CAPITAL. L'attaquant a marqué un nouveau but capital contre Valenciennes, donnant la victoire à Lille dans les arrêts de jeu. Après son but magistral à Marseille, c'est la deuxième semaine d'affilée qu' Hazard se montre décisif. BRANDAO ACCUSÉ D'AGRESSION SEXUELLE. L'attaquant brésilien de Marseille a été placé en garde à vue pour une affaire d'agression sexuelle présumée à la sortie d'une boîte de nuit à Aix-en-Provence. Il ne s'est pas entraîné de toute la semaine et a été autorisé à rentrer au Brésil, loin du tumulte engendré par l'affaire. Le geste des joueurs (qui ont placé un maillot de Brandao au pied de leur banc lors de la victoire de l'OM à Rennes 0-2, en guise de soutien) a été très mal perçu par l'opinion publique et par les supporters marseillais. Même le président Jean-Claude Dassier, n'a pas apprécié : " C'est une maladresse, je regrette de ne pas avoir été prévenu. Sinon, je serais intervenu pour trouver une solution. Il y avait d'autres moyens, moins spectaculaires, de témoigner leur amitié à leur camarade. (...) Ce n'est pas aux joueurs de trancher dans cette affaire, mais à la justice. Dans ce dossier, il y a aussi une famille et une jeune fille. " La veuve de Robert Louis-Dreyfus a également pris de la distance dans cette affaire, " ulcérée par toutes ces affaires qui écornent l'image de l'OM ". Le joueur, déjà fortement décrié par les supporters pour sa maladresse devant le but, n'est donc clairement plus en odeur de sainteté à. Cependant, suite à cette affaire, Marseille aura des grandes difficultés à trouver un acquéreur à bon prix ! LA RUMEUR TAPIE À GRENOBLE. Depuis sa descente en Ligue 2, Grenoble est englué dans les problèmes financiers suite au départ des propriétaires japonais et se cherche un repreneur. L'Equipe a annoncé que Bernard Tapie serait fortement intéressé par la reprise du club. Mais l'ancien ministre et président de l'OM a démenti : " Qu'est-ce que c'est que ces conneries ? C'est vraiment bidon. Ça les aurait écorchés de m'appeler pour me demander si c'était vrai ? Non mais vraiment. Vous m'imaginez vraiment reprendre un club comme Grenoble ? Et pourquoi pas Villetaneuse tant qu'ils y sont ", a ironisé l'ex-patron de l'OM. RENNES A UN PRÉSIDENT AMBITIEUX. Malgré leur défaite contre Marseille, Rennes peut toujours prétendre au titre. La Ligue des Champions ? " Tant qu'on y est ", explique le président de Rennes, Patrick Le Lay. " Finir parmi les trois premiers n'est pas hors de portée mais être champion n'est toujours pas l'objectif. " Et la saison prochaine ? " On gardera l'équipe au maximum et son niveau de renforcement sera ensuite lié à notre classement. Si on se qualifie pour la Ligue des Champions, Rennes disposera de moyens supplémentaires. " MIKAEL LANDREAU DISTINGUÉ. Le gardien du LOSC a été élu joueur du mois de février. L'attaque lyonnaise flingue à tout va depuis quelques semaines. 16 buts en 5 matches. Meilleur rendement de Gourcuff, retour de Delgado, retour en forme de Lisandro, qui a marqué ce week-end, et constance de Bafetimbi Gomis qui réalise la meilleure saison de sa carrière lyonnaise, expliquent ces chiffres. Cela fait deux fois en trois semaines que Lens est le flop. Tout doucement, alors que Nice et Nancy ont gagné, les Sang et Or glissent vers la L2. En perdant contre Toulouse (0-1), les hommes de Laszlo Bölöni ont peut-être grillé leur dernier joker. C'est le nombre de mois qu'il a fallu attendre avant de voir la bonne surprise du début de saison, Dimitri Payet (Saint-Etienne) retrouver le chemin des filets et inscrire ainsi son neuvième but de la saison. STÉPHANE VANDE VELDE" Là, on a touché le fond. On ne peut pas aller plus bas. En dessous, c'est le cercueil. " Gervais Martel, président de Lens