LES ESPAGNOLS APRÈS LES GRECS. Après les ruptures de contrat et les départs des joueurs grecs, Angelos Basinas et Angelos Charisteas, ce sont les anciens Madrilènes Alvaro Meija et Francisco Pavon qui veulent quitter Arles-Avignon. Meija est en pourparlers avec Konyaspor et Pavon avec Sunderland.
...

LES ESPAGNOLS APRÈS LES GRECS. Après les ruptures de contrat et les départs des joueurs grecs, Angelos Basinas et Angelos Charisteas, ce sont les anciens Madrilènes Alvaro Meija et Francisco Pavon qui veulent quitter Arles-Avignon. Meija est en pourparlers avec Konyaspor et Pavon avec Sunderland. CHRISTIAN BENTEKE À RENNES ? Supervisé à plusieurs reprises, le joueur de Malines, qui appartient toujours au Standard, intéresse fortement le club de Rennes. La législation ne lui permettant pas de porter le maillot de trois équipes différentes en une saison, le transfert devrait se réaliser en juillet. SOW JOUEUR DU MOIS. L'attaquant de Lill , actuellement meilleur buteur du championnat, a été élu joueur du mois de décembre, grâce notamment à son triplé contre Lorient. Il devance l'attaquant du PSG, Néné, qui avait pourtant inscrit 5 buts en trois matches, et l'attaquant de Lyon, Lisandro. DANIEL LECLERCQ VISÉ. Lens a gagné pour la première de Laszlo Bölöni à Bollaert. Mais Lens est toujours bien malade et reléguable. Les signes de la crise sont dans la presse puisque chacun règle ses comptes. L'homme visé : le directeur technique et ancien entraîneur de La Louvière, Daniel Leclercq. C'est d'abord Jean-Pierre Papin, ancien coach nordiste, qui est revenu sur la descente il y a trois ans en disant que Leclercq lui avait glissé des peaux de bananes. C'est ensuite l'ancien adjoint de Jean-Guy Wallemme, Jacques Santini qui négocie sa rupture de contrat, qui en a remis une couche. Il a laissé entendre que le poste de directeur technique devait lui revenir mais que Le Druide s'y était accroché. Gervais Martel, le président du club, semble, lui, de plus en plus perdu dans cette cacophonie. BANIDE, LE NOUVEAU À MONACO. L'élimination en Coupe de France a servi de couperet. Guy Lacombe a été remplacé par Laurent Banide, ancien entraîneur du club et pressenti depuis un mois. Mais la tension est toujours perceptible sur le Rocher. Comme en témoignent les propos du gardien Stéphane Ruffier, énervé par les questions sur Lacombe : " On ne peut pas parler un peu terrain ? Le reste, je m'en fous. Cela fait une semaine qu'on m'appelle pour parler du départ de Lacombe. Faites un effort aussi de votre côté. Il faut savoir tourner la page. " RENNES d'ATTAQUE ? Privé d'éléments offensifs pendant le premier tour, le club breton semble aller mieux devant. Les Rennais (avec leur nouvelle recrue, Razak Boukari) qui n'avaient inscrit que 18 buts lors du premier tour en ont passé 11 en deux matches (contre une équipe de National et une qui a déjà un pied un L2, Arles-Avignon). C'est le nombre de passes décisives réalisées samedi par Eden Hazard lors de la victoire de Lille à Nice (0-2). En crise en septembre et octobre, les Lyonnais sont parfaitement revenus dans le parcours. En battant Lorient (3-0) grâce notamment à deux buts de Bafetimbi Gomis, ils ont signé leur treizième match sans défaites. Ils ne sont qu'à un point du leader. On l'attendait et on le pressentait depuis des semaines : c'est fait. L'ASM est reléguable. Malgré le limogeage de Guy Lacombeet le match nul à Auxerre (1-1), malgré l'arrivée de Laurent Banide. STÉPHANE VANDE VELDE" J'ai l'impression de payer l'élimination de Chambéry alors que ce sont des choses qui arrivent. " Guy Lacombe, entraîneur limogé de Monaco