MYSTÈRE À ARLES. Une semaine sans faire parler de lui : Arles-Avignon qui n'arrive décidemment pas à intéresser par ses prestations sportives, peut compter sur l'extra-sportif. Son défenseur marocain, El Armin Erbate avait disparu depuis son remplacement samedi dernier. Il a finalement appelé son président Marcel Salerno mardi soir pour dire qu'il avait des problèmes personnels au Maroc. Il a été mis à pied cinq jours.
...

MYSTÈRE À ARLES. Une semaine sans faire parler de lui : Arles-Avignon qui n'arrive décidemment pas à intéresser par ses prestations sportives, peut compter sur l'extra-sportif. Son défenseur marocain, El Armin Erbate avait disparu depuis son remplacement samedi dernier. Il a finalement appelé son président Marcel Salerno mardi soir pour dire qu'il avait des problèmes personnels au Maroc. Il a été mis à pied cinq jours. LAURENT BLANC a été dans le même sens que Platini dans L'Equipe. " L'exigence, avant une grande compétition, reste toujours la même : on veut gagner. Mais on ne se pose pas la question : avons-nous les moyens de gagner ? La réponse, aujourd'hui, c'est non. " Il a également donné son avis sur le retour possible des mutins de Krysna. " Est-ce que ce sont des mecs vraiment pourris ? (...) Si ce sont des mecs vraiment pourris, ils le seront avec moi. Alors, il n'y aura pas 36 solutions. Ce sera eux ou ce sera moi. (...) Dans ma manière de fonctionner, je ne peux pas me permettre d'avoir deux ou trois brebis galeuses. J'ose espérer qu'un staff peut faire évoluer les choses. Si ce n'est pas le cas, je ne mettrai pas en danger la vie du groupe par rapport à un, deux ou trois individus. " Sur Ribéry : " Si chacun commence à dire je veux jouer ici ou là, l'entraîneur sert à quoi ? " Sur Evra : " Il joue à Manchester, il est bon. Mais on ne va pas non plus jouer avec trois arrières gauches. " Sur la Coupe du Monde au Qatar : " Le climat n'est pas réuni pour avoir une belle Coupe du Monde. Alors, on vous répond qu'on va climatiser les stades ? On vit dans un monde... On pense qu'avec l'argent, on va tout acheter. " DIDIER DESCHAMPS, l'entraîneur de Marseille, a été élu entraîneur français de l'année par France Football. Sur le plateau de Téléfoot, il a déclaré que l'idée d'entraîner Marseille dans le nouveau stade lui plaisait. Le titre d'Espoir de l'année revient au Rennais Yann Mvila. Celui de joueur français de l'année se jouera entre Hugo Lloris, Florent Malouda et Samir Nasri. CRISE À MONACO : le club ne va pas bien et le président est montré du doigt. Surtout pour son choix d'avoir laissé partir Nénéà Paris. " Pour deux raisons ", a répondu Jérôme de Bontin à la question de savoir pourquoi. " D'abord pour des raisons financières. Car Néné, c'était plus de deux millions d'euros de salaire par an. Et puis, il y avait un problème dans l'équipe, avec quelques éléments qui étaient plus des fauteurs de troubles qu'autre chose. Néné faisait partie de ceux qui créaient plus de problèmes qu'il ne pouvait en résoudre. Du coup, son départ permettait de régler deux problèmes. " Quelques jours plus tôt, c'est l'ancien capitaine, Alejandro Alonso qui avait critiqué l'entraîneur Guy Lacombe. " Le coach m'a enlevé le brassard. C'est le coach qui m'a mis de côté et c'est Marc (Keller) qui ne veut pas que je prolonge. On n'est pas bien dans le vestiaire, on arrive tous en retard, on ne mange pas ensemble. Il n'y a pas d'équipe. Les jeunes ont beaucoup de pression par rapport à l'entraîneur. L'année dernière, il y avait Diego (Perez), Néné, François (Modesto)... " Gand est prévenu : Lille est l'équipe en forme. En marquant dans les arrêts de jeu à Arles-Avignon, grâce à Tulio De Melo, le LOSC conserve la tête. C'est aussi cela la force de Lille : son potentiel offensif avec Sow, Frau, Gervinho, Hazard et De Melo. Les hommes de Didier Deschamps ont gagné le mauvais match, cette semaine. Ils ont battu Chelsea en Ligue des Champions (alors que les deux équipes étaient qualifiées) mais ont perdu deux points précieux à Auxerre. Un exclu et deux blessés, la sanction est lourde avant la réception de Lyon. C'est le pourcentage de buts parisiens inscrits par le " Monsieur plus ", du PSG, le Brésilien Néné. Soit 11 buts sur 28 (le total parisien). Véritable Top de la saison, l'ancien monégasque a encore marqué deux fois contre Valenciennes. STÉPHANE VANDE VELDE" Mourinho n'aurait pas fait mieux. La seule chose que je reproche à Domenech, c'est sa com' de merde " Michel Platini