ARLES-AVIGNON a pris son deuxième point le week-end dernier. Cela aurait pu, l'espace d'une semaine, occulter les problèmes. Il n'a, cependant, pas fallu plusieurs jours pour que ceux-ci ressurgissent. Angelos Basinas, un des deux champions d'Europe 2004 transférés cet été, a déjà résilié son contrat. Mal dans sa peau, transparent sur le terrain, souvent blessé, à l'origine du renvoi de l'entraîneur Michel Estevan, le Grec est retourné dans son pays.
...

ARLES-AVIGNON a pris son deuxième point le week-end dernier. Cela aurait pu, l'espace d'une semaine, occulter les problèmes. Il n'a, cependant, pas fallu plusieurs jours pour que ceux-ci ressurgissent. Angelos Basinas, un des deux champions d'Europe 2004 transférés cet été, a déjà résilié son contrat. Mal dans sa peau, transparent sur le terrain, souvent blessé, à l'origine du renvoi de l'entraîneur Michel Estevan, le Grec est retourné dans son pays. FERNAND DUCHAUSSOY, le président intérimaire de la Fédération française, a été mis en question par un de ses collaborateurs. " Nous sommes dé-sorientés par sa façon de travailler ", a déclaré le trésorier de la FFF. En cause notamment sa décision de faire appel à deux cabinets de consultance. Pour la présidence (le vote aura lieu le 18 décembre), plusieurs personnes ont plaidé pour la présence de plusieurs candidats. Le nom de Noël Le Graet, président de Guingamp, a été évoqué pour faire barrage à Duchaussoy. ALOU DIARRA, le médian bordelais qui a été expulsé le week-end dernier pour avoir bousculé l'arbitre, a été suspendu jusqu'au 10 novembre, à titre conservatoire. Ce jour-là, il devra s'expliquer devant la commission de discipline. On ne sait pas encore si la suspension ira au-delà de cette date. Laurent Blanc, le sélectionneur, qui a fait de Diarra son capitaine, a appelé à la clémence. " On espère que cette sanction sera raisonnée " . SAINT-ÉTIENNE est au c£ur d'une dispute autour du nouveau stade. Alors que la municipalité présentait le projet du nouveau stade qui sera construit en vue de l'Euro 2016, les dirigeants de l'ASSE ont décidé de le boycotter car ils prétendent ne pas avoir été écouté. " On estime n'avoir aucune garantie sur l'identité et le caractère populaire du stade, la création d'un musée, la conservation du terrain annexe, le maintien d'une pelouse en herbe, etc ", ont-ils déclaré dans un communiqué. LYON reste sur un volcan malgré les quatre victoires d'affilée, toutes compétitions confondues, avant le partage face à Arles-Avignon dimanche dernier. Jeudi, le journal L'Equipe relevait qu'une réunion avait eu lieu entre le président Jean-Michel Aulas et sept joueurs, durant laquelle Cris aurait dit que l'entraîneur était nul. Par la suite, le président a convoqué son entraîneur et son capitaine pour mettre les choses au point. Par ailleurs, Aulas a déclaré : " On considérait que Claude Puel avait le profil d'un manager général au rôle plus développé que celui d'un entraîneur. Sur ce plan, nous avons moins bien réussi, il faut le reconnaître, puisque je suis obligé de remonter au front très régulièrement ". MONACO n'en finit plus de glisser vers la zone de relégation. On reproche notamment la mauvaise intégration de Dieumerci Mbokani dont L'Equipe a révélé les statistiques : 0 centre réussi et un ratio buts inscrits/Tirs tentés de 7,7 %. Première victoire de Lens dans son stade fétiche de Bollaert. Acquise dans le temps complémentaire, grâce à une action individuelle de notre compatriote David Pollet, donneur d'assist. On n'attendait pas les promus à pareille fête. Brest, c'est quatre victoires d'affilée, une solidité défensive (701 minutes sans but) et un entraîneur (Alex Dupont) qui va au festival rock local. Depuis le début de la saison, Stéphane Mbia n'est plus à son niveau. En Ligue des Champions, contre Zilina, il a retrouvé sa place de médian défensif : échec sur toute la ligne. STÉPHANE VANDE VELDE" Hazard se trompe en affirmant que seuls les matches sont importants. Il ne doit pas se contenter d'une bonne carrière en L1. " Christophe Dugarry