Le Royal Antwerp Football Club réintègre enfin l'élite, après une absence de treize ans. Trois mois après sa promotion, en juin, Gheysens a engagé Luciano D'Onofrio comme manager sportif. Laszlo Bölöni (64 ans), champion avec le Standard en 2009, l'a suivi. De Decker, l'entraîneur qui avait ramené l'Antwerp en 1A, a fait un pas de côté et est désormais l'adjoint du Roumain. Decuyper, le CEO de la saison passée, va s'occuper du volet commercial et des Antwerp Diamonds, une académie de jeunes. Après tous ces remaniements à l'étage décisionnel, le noyau a également subi une métamorphose complète.
...

Le Royal Antwerp Football Club réintègre enfin l'élite, après une absence de treize ans. Trois mois après sa promotion, en juin, Gheysens a engagé Luciano D'Onofrio comme manager sportif. Laszlo Bölöni (64 ans), champion avec le Standard en 2009, l'a suivi. De Decker, l'entraîneur qui avait ramené l'Antwerp en 1A, a fait un pas de côté et est désormais l'adjoint du Roumain. Decuyper, le CEO de la saison passée, va s'occuper du volet commercial et des Antwerp Diamonds, une académie de jeunes. Après tous ces remaniements à l'étage décisionnel, le noyau a également subi une métamorphose complète. Dans le but, Bolat. Va-t-il parvenir à relancer sa carrière à l'Antwerp ? Les gardiens de la saison passée sont toujours au Bosuil : Debaty, Jezina et Kudimbana. Ils ne resteront pas tous. L'arrière-droit Dom, un pion de base de l'équipe championne, a rejoint le Beerschot Wilrijk. Son comparse Daeseleire, qui occupe la même position, peut partir s'il suscite l'intérêt d'un autre club. Pendant la préparation, Duplus, le capitaine de la saison dernière, a glissé de l'axe au flanc droit. Koné, l'autre défenseur central, peut rester au Great Old. Il est également apte à évoluer dans l'entrejeu. Le Français Batubinsika (21 ans) et l'international sénégalais Sall (32 ans), deux droitiers, sont nouveaux au coeur de la défense. Sall est physiquement très imposant. Il a déjà disputé plus de 200 matches en division un française et il a même tâté de l'Europa League. L'Antwerp est disposé à collaborer au transfert éventuel de Colpaert et Biset, de même qu'à celui de l'arrière gauche Vansteenkiste. Corryn, loué par Malines avec une option d'achat cette fois, peut rester et est le premier choix à ce poste. Pour l'heure, l'Antwerp conserve ses titulaires médians. Dans l'axe, ce sont Haroun et Omolo, à droite Dierckx et de l'autre côté Dequevy. Parmi les nouveaux, un nom donne déjà des sueurs froides au speaker du Bosuil : Randriambololona (23 ans). Il peut occuper toutes les positions offensives sauf le numéro neuf. Le chouchou du public, Hairemans, qui joue dans l'axe, reste. Au dix, il est toutefois confronté à la concurrence de Jaadi (22 ans), qui vient de Malines. L'extérieur Limbombe ne peut pas partir dans l'immédiat et le sort de N'Diaye reste incertain. Buyl, loué, est retourné au Cercle Bruges. Quant à Camus, l'Antwerp ne s'oppose pas à son départ. Bölöni préfère un système avec un seul avant-centre. Lallemand, qui était loué, est déjà reparti : il est retourné à Courtrai. Binst a également cherché de nouveaux horizons, pas très loin : au Lierse. Vleminckx fait partie de ceux qui peuvent s'en aller. Owusu, qui a pourtant eu une part importante dans la montée de l'Antwerp, envisage également de quitter le Bosuil. L'Antwerp n'est passé à l'action qu'en juillet, sur le marché des transferts, bien qu'il ait assuré sa promotion en mars. Le club a donc perdu un temps précieux et l'occasion de prendre de l'avance sur ses rivaux. Le club n'a pas encore achevé ses devoirs. D'Onofrio a encore du pain sur la planche, certainement dans le secteur offensif. Il reste difficile, pour le moment, de jauger les aptitudes réelles de l'Antwerp au plus haut niveau. Une chose est claire : Gheysens n'investit pas dans l'Antwerp pour qu'il joue un rôle de figurant en championnat. Le fait qu'il ait fait appel à un ténor du milieu comme D'Onofrio trahit d'ailleurs l'ampleur de ses ambitions. Toutefois, le promoteur immobilier s'est montré très réaliste en affirmant que l'Antwerp pouvait se contenter, lors de son retour en D1A, d'une place dans " le bon ventre mou ". Gheysens dispose de moyens financiers suffisants pour passer à la vitesse supérieure en hiver si cela s'avère nécessaire. KRISTOF DE RYCK