Forces & faiblesses

Le Lierse doit s'appuyer sur son collectif. Le message est passé. La saison dernière, il a trop souvent réagi au lieu d'agir. L'entraîneur, Van Imschoot, veut maintenant produire un football plus dominateur. Mais ce groupe est-il vraiment en mesure de déterminer le rythme d'un match?
...

Le Lierse doit s'appuyer sur son collectif. Le message est passé. La saison dernière, il a trop souvent réagi au lieu d'agir. L'entraîneur, Van Imschoot, veut maintenant produire un football plus dominateur. Mais ce groupe est-il vraiment en mesure de déterminer le rythme d'un match? Finir parmi les six premiers et améliorer sa réputation à domicile en y remportant plus que les cinq succès de la saison écoulée. Sans compter les équipes B, le Lierse est le seul club qui n'est pas aux mains d'un investisseur étranger. Ça ne l'a pas empêché de réaliser quelques bons transferts, comme ceux de Libert, Teunckens, Tarfi et Rocha, afin de pallier le départ inattendu des titulaires Schuermans, Hendrickx et Swinnen. La direction s'en est tenu à la règle qu'elle s'est imposée: 95% de Belges et le gros du noyau présent dès la reprise des entraînements. De son point de vue, il ne sert à rien d'attendre les soldes de la dernière semaine du mois d'août. Le Lierse revient de loin. Il n'a terminé que treizième de la Première Amateur en 2019-2020 et n'a été promu que parce que d'autres clubs n'avaient pas obtenu leur licence. Comme sa reconstruction peut s'étendre sur plusieurs années, ses ambitions restent limitées. Les supporters ne l'ont pas encore tous compris. Certains d'entre eux se font des illusions quant au niveau de leur équipe. Ne pas se laisser entraîner par ces supporters nostalgiques et s'en tenir à une gestion économique responsable constituera sans doute la mission la plus difficile du CEO Torreele et du président Van Thillo. La saison passée, le Lierse a décidé de se stabiliser en D1B. Maintenant, les Pallieters veulent franchir un cap supplémentaire. Van Imschoot, septième puis cinquième durant ses deux premières saisons à la tête de l'équipe, vise maintenant la... sixième place d'une série qui compte douze formations au lieu de huit. In Brebels (KA Akureyri, Isl), De Bie (KV Malines), Libert (RWDM), Pupe (Winkel Sport), Rocha (KAS Eupen), Tarfi (KMSK Deinze), Vekemans (OH Louvain). OUT Abdallah (? ), Bitsindou (Livingston FC, Sco), Hendrickx (URSL Visé), Kieboom (? ), Liongola (RAAL La Louvière), Schuermans (KMSK Deinze), Swinnen (Thes Sport), Vannuffelen (? ), Yagan (? ).