Le parcours

Les coureurs prennent le départ au centre de Liège en direction des Ardennes, jusqu'à la frontière luxembourgeoise, et vers la Cité ardente. Ils doivent affronter 12 côtes dont huit dans les 90 derniers km. En sortant de Vielsalm, ils grimpent la Côte de Wanne (3,1 km à 6.1 % de moyenne), la raide montée de Stockeu (1,1 km à 10,5 %) et la Haute-Levée (3,4 km à 6 %). Si, dans le passé, La Redoute (2,1 km avec une déclivité moyenne de 8,4 %) faisait généralement exploser le peloton, les coureurs adoptent désormais une attitude plus prudente. Sprimont (1,4 km à 4,7 %...

Les coureurs prennent le départ au centre de Liège en direction des Ardennes, jusqu'à la frontière luxembourgeoise, et vers la Cité ardente. Ils doivent affronter 12 côtes dont huit dans les 90 derniers km. En sortant de Vielsalm, ils grimpent la Côte de Wanne (3,1 km à 6.1 % de moyenne), la raide montée de Stockeu (1,1 km à 10,5 %) et la Haute-Levée (3,4 km à 6 %). Si, dans le passé, La Redoute (2,1 km avec une déclivité moyenne de 8,4 %) faisait généralement exploser le peloton, les coureurs adoptent désormais une attitude plus prudente. Sprimont (1,4 km à 4,7 %) et le Sart Tilman (3,6 km à 5,3 %) sont souvent l'affaire d'un groupe de tête plus restreint. Ceux qui ont encore des réserves tentent de s'échapper dans la côte de Saint-Nicolas (1 km à 11,1 %). Il y a deux ans, Jens Voigt et Alexandre Vinokourov ont innové : ils ont démarré à la Haute-Levée, qui venait d'être réintroduite dans le parcours, et ont tenu jusqu'à l'arrivée. La ligne se situe à cinq km de Saint-Nicolas mais les coureurs ont encore un tronçon en pente d'1,5 km avant l'arrivée. 26 coureurs (parmi lesquels les Belges Serge Pauwels, Jurgen Van den Broeck, Steven Kleynen, Bert De Waele, Jean-Paul Simon, Maarten Wijnants et Christophe Brandt et Michael Rogers ; plus Juan Antonio Flecha, Voigt et Steffen Wesemann) prennent la tête durant la première moitié de la course. Sous l'impulsion de l'équipe CSC, le peloton s'étire et le groupe de tête se disloque. Wesemann est le dernier à lâcher, à 51 km de l'arrivée. Damiano Cunego lance une attaque à La Redoute, avec Paolo Bettini, Ivan Basso, Matthias Kessler et Michael Boogerd, mais les autres favoris les rejoignent bien vite. Dans la côte de Sprimont, Joaquin Rodriguez tente de s'échapper, Boogerd dans sa roue, mais le groupe des favoris, composé de 12 hommes, opère la jonction à Saint-Nicolas. Nul ne parvient à s'échapper et Alejandro Valverde est le meilleur au sprint, devant Bettini et Cunego. 1. Alejandro Valverde (ESP) en 6 h 21'32 ", 2. Paolo Bettini (ITA), 3. Damiano Cunego (ITA), 4. Patrik Sinkewitz (GER), 5. Michael Boogerd (NED), 6. Miguel Angel Martin Perdiguero (ESP), 7. Frank Schleck (LUX), 8. Chris Horner (USA), 9. Danilo Di Luca (ITA) à 4 ", 10. Ivan Basso (ITA) à 10 " 2006 Alejandro Valverde (ESP), 2005 Alexander Vinokourov (KAZ), 2004 Davide Rebellin (ITA), 2003 Tyler Hamilton (USA), 2002 Paolo Bettini (ITA), 2001 Oscar Camenzind (SUI), 2000 Paolo Bettini (ITA), 1999 Frank Vandenbroucke (BEL), 1998 Michele Bartoli (ITA), 1997 Michele Bartoli (ITA), 1996 Pascal Richard (SUI), 1995 Mauro Gianetti (SUI), 1994 Evgeni Berzin (RUS), 1993 Rolf Sorensen (DAN), 1992 Dirk De Wolf (BEL), 1991 Moreno Argentin (ITA), 1990 Eric Van Lancker (BEL), 1989 Sean Kelly (IRL), 1988 Adri van der Poel (NED), 1987 Moreno Argentin (ITA)l n http://www.letour.fr/2007/LBL/ LIVE/fr/100/index.html