coach - Paco López, 19/09/1967

? Il fait partie des rares personnes qui ne sont pas hostiles à la Super League. À une condition, que ça ne nuise pas aux clubs modestes. Permettez-nous d'en douter.
...

? Il fait partie des rares personnes qui ne sont pas hostiles à la Super League. À une condition, que ça ne nuise pas aux clubs modestes. Permettez-nous d'en douter. ? Inconnu du grand public jusqu'en 2018, Paco López a coaché environ 250 matches en D2 avant d'enfin recevoir sa chance en Liga. ? Ancien attaquant, il n'a jamais vraiment brillé en Liga. Il a terminé sa meilleure saison, en 1997-1998, avec seize buts en Liga 2 sous le maillot de Castellon. IN Roger Brugué (Gimnastic de Tarragone), Enric Franquesa (Villarreal), Roberto Soldado (Granada). OUT Cheik Doukouré (Leganés), Toño García (Eibar), Arturo Molina, Rubén Rochina (libres). Fidèle au club depuis 2012, José Luis Morales semble chaque année s'améliorer. D'abord arrivé sur la pointe des pieds, il est aujourd'hui devenu l'un des plus fidèles soldats des Granotes. En 2018, l'arrivée de Paco López a complètement transfiguré un joueur qui cherchait juste système à son pied. Surnommé, El Commandante, Morales est le pilier des transitions offensives de son équipe. Dès qu'il reçoit le ballon en décrochage, c'est un feu d'artifice d'appels autour de lui dans l'unique but de lui créer de l'espace pour qu'il explose dans le camp adverse. Si, malgré ses appréciables treize buts et quatre assists, la saison passée n'est pas sa meilleure d'un point de vue chiffré, l'attaquant n'a jamais eu autant de responsabilités dans le jeu de Levante, club dont il défend les couleurs depuis 2013. Mais a-t-il à lui tout seul toutes les clés pour déverrouiller un accès européen?