Cher Magazine,
...

Cher Magazine, Depuis le 14 novembre dernier, les grues et autre matériel hydraulique ont entamé la démolition du Letzigrundde Zurich. Des travaux qui devraient, à l'aube de la saison 2007-2008, déboucher sur un stade tout neuf en vue de l'Euro 2008 (25.000 places). Pour l'heure et jusqu'à la fin de cette saison, seule la tribune Est, latérale non officielle, a été détruite. Celle-ci n'avait, pour se faire remarquer, que ses sièges verts et orangés et avec son look parfaitement rectiligne, faisait un peu office d'intruse aux côtés de trois voisines s'offrant des formes polygonales. En l'occurrence, les Nord et Sud Stehplätze (places debout), situées derrière chaque but et formant de grands V surmontés de toitures pentues, tandis que l'officielle Ouest est toujours coiffée, pour l'heure, de son toit pointu. L'ensemble avait donc une forme heptagonale, suscitant le regret que la récente disparue n'ait pas, elle aussi, épousé un aspect angulaire qui aurait permis au Letzigrund de représenter un bel octogone équilibré. Le 18 août 2006, le grand meeting d'athlétisme du Weltklasse scellera définitivement l'existence du vieux stade. Un beau symbole comme point final, tant il est vrai que ce lieu est avant tout devenu célèbre par le truchement des performances exceptionnelles réalisées sur sa piste, surnommée le tapis miraculeux et réputée extrêmement rapide. De nombreux recors du monde y ont été battus comme par Leroy Burell sur 100 m ou Moses Kiptanui en cassant la barrière mythique des 8 minutes sur 3.000 m steeple. Le football a souvent dû se contenter ici du second rôle, comme en témoigne la tribune de presse, décalée vers le bas à hauteur de la ligne d'arrivée des courses, plutôt que d'occuper une position plus centrale et élevée permettant une meilleure vision de la pelouse. Le secrétariat du team Bleu et Blanc est confiné dans deux petits locaux aux étagères garnies de trophées, tandis que pour se rendre à la boutique du club, il faut passer par le couloir des vestiaires et emprunter un étroit escalier donnant accès à une pièce minuscule sous les travées. A partir de la saison prochaine, durant la phase la plus importante des travaux, le FC Zurich s'en ira jouer à un bon kilomètre, au Hardturm, le fief du rival local des Grasshoppers. Un calendrier correspondant parfaitement aux exigences de l'UEFA, laquelle veut que les enceintes soient prêtes une année avant l'événement. RUDI KATUSIC