Marcin Zewlakow a été le premier des deux frères à resigner à Mouscron. Jeudi passé, il s'est lié à l'Excelsior jusqu'en juin 2006. Michal, au tempérament pourtant plus fonceur, avait demandé un délai de réflexion. "2006: cela signifie que je resterai au club jusqu'à 30 ans. Vous comprenez qu'il y avait de quoi hésiter", explique-t-il. Il a donné sa réponse positive au terme du match contre l'Antwerp. Cela peut paraître étonnant dans la mesure où l'intérêt...

Marcin Zewlakow a été le premier des deux frères à resigner à Mouscron. Jeudi passé, il s'est lié à l'Excelsior jusqu'en juin 2006. Michal, au tempérament pourtant plus fonceur, avait demandé un délai de réflexion. "2006: cela signifie que je resterai au club jusqu'à 30 ans. Vous comprenez qu'il y avait de quoi hésiter", explique-t-il. Il a donné sa réponse positive au terme du match contre l'Antwerp. Cela peut paraître étonnant dans la mesure où l'intérêt des clubs étrangers apparaissait de plus en plus concret. "Nous avons vraiment fourni un gros effort pour eux", explique Hugo Broos. "Je voulais que Michal me donne sa réponse dès ce week-end car il doit disputer des matches internationaux la semaine prochaine. Ceux-ci constituent une formidable vitrine et je ne tenais pas à courir le risque de voir des managers se ruer sur lui. Il l'a parfaitement compris. Après Koen De Vleeschauwer, qui a resigné pour deux ans, ce sont deux autres joueurs importants de l'équipe qui ont prolongé leur bail". Quant au cas de Nenad Jestrovic: "Il est toujours sous contrat pour deux saisons", précise Hugo Broos. "Nous ne pouvons rien lui proposer de plus que ce qu'il a actuellement. S'il inscrit encore quelques buts d'ici à la fin de la saison, nul doute que les sollicitations ne manqueront pas. Tant pis: nous n'avons pas les moyens de faire de la surenchère". Hugo Broos s'est rendu la semaine dernière à Monaco afin d'y examiner un terrain synthétique destiné au Futurosport. Le centre de formation de Mouscron possède déjà un terrain extérieur en semi-synthétique (de l'herbe artificielle mêlée à de l'herbe naturelle). Ce revêtement-ci, entièrement artificiel, devrait être posé dans la nouvelle salle qui sera opérationnelle la saison prochaine. Depuis le 1er mars, Adrien Vanden Eede, l'ancien président du COIB, travaille au service de Mouscron. Avec sa société AVE & Partners, il est chargé du marketing au niveau national et international. "Comme chacun le sait, j'avais sombré dans l'alcoolisme. J'en suis heureusement sorti et j'ai décidé de me lancer dans ce type d'activité. Ce n'est pas la première fois que je suis contacté par des clubs de football ou de basket. J'ai refusé leurs propositions parce que leur philosophie ne me convenait pas ou que la lutte était perdue d'avance. Ce qui m'a séduit à Mouscron, c'est notamment la volonté d'allier le sport à la culture et aux actions humanitaires". (D.Devos)