A 100, ils composent le gotha du football belge actuel et participent activement aux nombreux phénomènes positifs de ce début d'année : les éclaircies d'une jeunesse qui perce tant en Belgique qu'à l'étranger, les bons résultats des trois grands clubs belges sur la scène européenne, l'arrivée d'un nouveau coach à la tête des Diables Rouges, etc.
...

A 100, ils composent le gotha du football belge actuel et participent activement aux nombreux phénomènes positifs de ce début d'année : les éclaircies d'une jeunesse qui perce tant en Belgique qu'à l'étranger, les bons résultats des trois grands clubs belges sur la scène européenne, l'arrivée d'un nouveau coach à la tête des Diables Rouges, etc. On a placé derrière les noms le classement 2009, le tiret signifiant une entrée. Et comme tout va très vite dans le foot belge, on note des grands absents comme Marcos Camozzato, René Vandereycken, Enzo Scifo, Nicolas Frutos, Joao Carlos, Anthony Vanden Borre, Momo Sarr, Joseph Akpala, Raymond Langendries, Dominique D'Onofrio, Michel D'Hooghe... Ce n'est pour ça qu'on ne les reverra pas en 2011 !24 ans, défenseur, Arsenal ENGCertainement le meilleur joueur belge à l'étranger. Ce n'est pas un mince mérite : il n'a débarqué à Arsenal qu'à l'intersaison passée. Depuis, il n'a cessé de se mettre en évidence au point d'être incorporé dans l'Equipe de l'Année en Premier League. Arsène Wenger a eu le nez creux en déboursant 12 millions d'euros : Verminator vaut déjà le double aujourd'hui. 16 ans, attaquant, AnderlechtInconnu en 2008-2009, il fait figure de révélation. Dix buts en championnat, dont un inscrit au Standard, deux autres à l'Ajax : la flèche noire s'impose comme un buteur tout terrain, à 16 ans à peine. On conçoit dès lors qu'il suscite les convoitises. A Chelsea notamment, prêt à débourser quelque 10 millions d'euros mais qui s'est heurté à un refus de la part du Sporting. 19 ans, attaquant, Lille FRAAux dires de Christophe Dugarry, couronné consultant TV n°1 des Français, il est plus rapide que Zinédine Zidane et plus habile que Thierry Henry. Voilà qui promet pour le jeune Diable. 31 ans, défenseur, B. Munich GERDepuis que Lucio n'est plus là pour le chaperonner, il a dû apprendre à s'assumer. Aujourd'hui, il fait pleinement honneur à son surnom de Big Dan. Reste à convaincre les sceptiques du côté des Diables. 28 ans, attaquant, StandardFootballeur Pro, Soulier d'Or : ce Milan-là est royal. Les Rossoneri sont sur ses rangs. Mais Liverpool n'a pas dit son dernier mot. Ou bien la Vecchia Signora pour le jeune Premier ? 21 ans, milieu, Everton ENGAprès avoir collectionné les cartons, Big Mo s'est racheté une conduite et accumule les désignations comme Homme du match. Le top 4 anglais n'est plus très loin. Chelsea est déjà venu aux nouvelles ! 23 ans, arrière central ou milieu défensif, Manchester City ENGMan City avant le FC Barcelone ? Depuis qu'il s'est produit en match de bienfaisance au Camp Nou , le Barça le suit. Y a d'la Rambla dans l'air... 25 ans, attaquant, AnderlechtD'une saison à l'autre, rien n'a changé pour lui : il est toujours le roi des assists et une terreur sur coup franc. Il est aussi devenu un peu plus décisif sur la scène européenne. 62 ans, coach, Diables /AZ NEDLa relance, c'est lui. Au point qu'on ne lui refuse rien à l'Union belge. Pas même un cumul de fonctions qui irrite certains. Mais tant que les résultats sont là, rien à dire. Ne peut se permettre un faux pas... 56 ans, coach, AnderlechtPour ne pas le perdre, lui qui était dégoûté après l'affaire-Witsel, Anderlecht lui a proposé de rempiler pour deux ans. Le Sporting a retrouvé sa verve et son coach son humour ironico-sarcastico-cynique.55 ans, coach, Club BrugesDepuis le départ de Trond Sollied en 2004, aucun entraîneur n'a plus jamais fait l'unanimité comme lui. Adepte de l'offensive, il a souvent eu la chance de son côté. Gand, en Coupe, est l'exception. 43 ans, arbitreNul n'est prophète en son pays : sa dernière nomination comme Arbitre de l'Année remonte à 2003 mais il est 5e mondial et a même eu l'honneur de diriger le dernier derby du Caire entre Al Ahly et le Zamalek. 23 ans, milieu, AnderlechtOn le croyait stoppé en pleine croissance, au point de lui prescrire des vitamines. Mais voilà qu' ElPrincipito s'érige en Prince tout court. Du coup, la direction n'est plus pressée de le voir partir. Et lui non plus. 51 ans, coach, GandIl s'est attelé à un projet de trois ans et en respecte les délais. Après avoir joué les trouble-fête, il peut briguer le top 3 cette saison. Et même tomber dans les prix, qui sait ? 67 ans, président, AnderlechtAprès avoir laissé la main à Luciano D'Onofrio pendant deux ans, RVDS est redevenu dirigeant n°1. Avec 20 points d'avance... et une nouvelle D1 préconisée par ses soins. 22 ans, milieu, Ajax NEDAvec son pote Toby Alderweireld, il dirige la défense centrale de l'Ajax. Chez les Diables Rouges, l'ancien Beerschotman s'impose comme ratisseur devant la défense. Bel exemple de polyvalence. 30 ans, gardien, Bari ITALa perfection au masculin... dans les buts aux dires de Dino Zoff, qui ne voit que le seul Gianluigi Buffon pour lui faire de l'ombre dans le Calcio. Dis Jeff, t'arrête pas de grandir... 24 ans, gardien, Borussia Mönchengladbach GERAprès Jean-Marie Pfaff autrefois, au Bayern Munich, c'est lui qui relève le gant dans un club tout aussi mythique. Et le bougre s'y débrouille bien. From Borussia with love !26 ans, gardien, AnderlechtIl collectionne les clean sheets depuis le début de la saison. Seul bémol pour lui : les deux keepers précédents le devancent aussi chez les Diables. Pour combien de temps ? 54 ans, vice-président exécutif, StandardLe grand manitou des Rouches paye la chute des perfs de son équipe. Le Standard non qualifié pour les playoffs 1, ce serait un comble, non ? 50 ans, président, Club BrugesLe successeur de Michel D'Hooghe a fait signer Adrie Koster puis quelques solides joueurs : Carl Hoefkens, Ivan Perisic, Daan Van Gijseghem et Maxime Lestienne. Pas mal pour un débutant. 56 ans, coach, StandardPorté aux nues en 2008-2009, il a basculé de son piédestal. En cause : la déliquescence des Rouches et sa propension à donner des leçons à tout le monde. Date de péremption imminente ?60 ans, coach, CourtraiUne garantie de succès. Même à Courtrai qui a réussi la gageure de s'immiscer parmi les meilleurs. Méfiance : Mac the Knife est là depuis le début de saison. Il est presque temps d'aller voir ailleurs ! 55 ans, coach, Al Hilal RSANotre meilleur produit d'exportation comme coach. Dommage qu'après Marseille il ait choisi l'argent des Saoudiens. Mais c'est peut-être reculer pour mieux sauter, le connaissant. 55 ans, manager général, AnderlechtDepuis le départ de Dieumerci Mbokani qu'il regrette toujours, il n'a plus marqué que des bons points : l'avènement des jeunes, la gestion du cas Frutos, la foi en Jacobs. 21 ans, gardien, StandardLe seul Liégeois à son niveau... et qui rapporte de l'argent. Il y avait déjà eu le titre et la Ligue des Champions en 2009. Cette fois, il a ajouté la pérennité européenne via une tête magistrale. 21 ans, milieu, StandardA l'arrêt depuis le 12 septembre (fracture du métatarse), il vient tout juste de reprendre le collier. Son absence aura apporté un éclairage : les Rouches ne peuvent se passer de lui. 25 ans, attaquant, G. BeerschotAprès un passage à Anderlecht en début de millénaire, il s'était perdu pendant cinq ans avant de faire sa réapparition à Roulers (6 buts en 16 matches) puis au Kiel. Big Mac is back. 55 ans, coach, Germinal BeerschotIl était sorti par la petite porte au Kiel, en 2006, à cause d'une direction qui lui chicanait une prolongation. Trois ans plus tard, il a relancé une équipe vers les sommets. 22 ans, attaquant, AZ NEDOn attendait confirmation de son talent en CL mais elle n'est pas venue. Avec les Diables Rouges, il n'arrive pas non plus à passer la surmultipliée. Mais il n'a que 22 ans. 23 ans, attaquant, Club BrugesLa discipline de groupe, ce n'est pas sa tasse de thé... à la menthe. Mais quand il a une idée sur le feu, ce petit génie ne se fait pas prier pour brûler ses opposants avec ses dribbles fous. 22 ans, attaquant, AnderlechtLongtemps freiné par des blessures, il a enfin découvert une meilleure hygiène de vie. Du coup, il a fait son trou sur le flanc droit et rêve de ce poste chez les Diables Rouges. 20 ans, milieu, StandardUne ascension fulgurante, marquée par quelques coups d'éclat... et un coup de sang à Arsenal. Bonne nouvelle quand même : il a choisi les Diables Rouges plutôt que les Lions de l'Atlas. 17 ans, attaquant, Club BrugesEn l'espace de quelques mois, il est parvenu à focaliser l'attention au point d'avoir l'embarras du choix après la liquidation de Mouscron. Il a choisi " le Club de son c£ur ". Chouette maxime. 28 ans, gardien, Club BrugesSon jeu de main tenait parfois du jeu de vilain. Aujourd'hui, il fait la manchette des journaux plutôt que de la manier contre ses adversaires. On regrette qu'il ait tourné les talons aux Diables. 22 ans, attaquant, Zulte WaregemPas de la table ronde mais du grand rectangle où il empile les buts. Francky Dury a eu le nez creux en le délogeant de Boussu Dour. Et ce n'est pas fini car le Français est dans le viseur d'Anderlecht ! 42ans, coach, Panionios GREDepuis qu'il est allé se faire voir chez les Grecs, il laisse sans conteste une Thrace. A Komotini d'abord et, à présent, à Panionios, dans la banlieue athénienne. L'Olympe n'est plus très loin. 29 ans, attaquant, Saint-TrondA son arrivée chez les Canaris en janvier 2008, le Sénégalais n'en mettait pas une au fond sous Dennis van Wijk. Avec Guido Brepoels, le voilà en tête du classement des buteurs. 20 ans, attaquant, Club Bruges Il a défrayé la chronique avec Roulers au deuxième tour de la saison passée (5 buts en 17 matches) avant de susciter les convoitises générales. Le Club a enlevé le morceau. 29 ans, défenseur, AnderlechtWasyl-Brasil : c'est le couplet qu'entonnent les fans anderlechtois aux alentours de la 27e minute, référence à son numéro. L'arrière polonais n'a jamais été aussi populaire. 20 ans, milieu, Standard Le gendre idéal a plongé en enfer en quelques mois. Son talent est immense mais le Liégeois doit tout jeter : le Soulier d'Or et, surtout, ses semelles indignes de sa classe. 52 ans, coach, Zulte-WaregemL'ex-flic a cru pouvoir régler la circulation dans son club et auprès de Frankie Vercauteren en équipe nationale. Il a compris que ça risquait de lui coûter son permis de conduire en D1. 55 ans, directeur général, StandardS'il monte souvent sur ses grands chevaux quand on s'attaque à son écurie, c'est parce qu'il sait que les pur-sang ne se contentent pas de picotin... 26 ans, défenseur, Anderlecht L'international hongrois verrouille parfaitement la défense d'Anderlecht et sait mettre le nez à la fenêtre. Il changera de club en fin de saison et sa direction aura du mal à le remplacer. 63 ans, manager, WesterloCet ancien marchand de fromages dirige son club sans être coulant. Président de la VFV, l'aile flamande de l'Union belge, il a affiné la réforme du championnat. On peut en faire un fromage. 44 ans, dirigeant, Club BrugesQuand il succéda à Marc Degryse au poste de directeur sportif du Club, personne n'imaginait qu'il extirperait Bruges-la-Morte de son roman noir. Sans chichis, ce bosseur a requinqué son club.25 ans, milieu, Zulte Waregem Oublié en France, il est le Monsieur Météo du stade Arc-en-Ciel. Son jeu est le soleil de l'équipe flandrienne. Balle au pied, ce beau technicien est craint comme un gros orage par ses adversaires. 40 ans, adjoint en équipe nationaleLe Hesbignon est en campagne depuis les débuts de sa carrière. Alors, quand il faut creuser un sillon, même si la terre est dure, le tracteur de Dongelberg fonce, laboure et sème son ambition à tous vents. 31 ans, défenseur, Club Bruges Revenu d'Angleterre, il a stabilisé la défense et entraîné ses potes sur les chemins de l'ambition. Son vécu de l'autre côté du Channel vaut plus qu'une portion de porridge. 62 ans, président, GandPatron de la Ligue pro, il avait mis le paquet pour recruter Preud' homme en 2009 et ce pari paye car les Buffalos s'incrustent dans les hautes sphères en attendant un nouveau stade qui ne pousse pas. 36 ans, milieu, Geminal Beerschot Cette éternelle patte gauche a un peu perdu ses cheveux mais cela n'a pas dégarni ses ambitions. Il ne songe pas à sa retraite et préfère peut-être pouponner les spectateurs que son nouveau-né. 18 ans, défenseur, Standard De grands clubs, dont Lyon, seraient prêts à dépenser 10 millions. Son écolage n'est pas terminé comme Romelu Lukaku l'a prouvé au Standard en le tondant comme un agneau. 26 ans, défenseur, Anderlecht Son flirt avec le Standard a déclenché une guerre entre les Rouches et les Mauves. Il a trouvé sa place au centre du terrain où, digne beau-frère de Kim Clijsters, il peut servir et même monter au filet. 26 ans, attaquant, Standard Même s'il n'a pas la classe de Mbokani et Jovanovic, Igor abat un travail important. Cela l'empêche souvent de surgir dans le rectangle où son jeu de tête faisait pourtant merveille. 24 ans, gardien, Courtrai Foufou, parfois dangereux dans ses interventions, un caractère difficile à canaliser et une langue bien pendue : tout cela l'avait mis au ban de Courtrai. Georges Leekens a relancé ce bon gardien de but. 48 ans, coach des Espoirs L'UB l'a oublié avec les U21 qui, malgré un nul contre la France, ne devraient pas participer au prochain Euro. Advocaat récoltera (peut-être) avec les Diables ce que de Sart a semé durant des années. 29 ans, attaquant, Gand L'ouragan noir a signé une fin 2009 de toute beauté. Il a étudié le foot belge à Oostakker, Ninove, Deinze et Courtrai avant d'offrir cette saison son 1m90 et ses 89 kg à l'arsenal offensif gantois. 24 ans, attaquant, StandardDepuis qu'il a la bague au doigt, on ne le reconnaît plus. Marqué par ses problèmes personnels, l'artiste du fleuve Congo n'est plus que l'ombre de cet attaquant génial qui ensorcelait ses adversaires.23 ans, attaquant, Club Bruges C'est l'artiste de la bande à Koster. Les supporters adorent cet attaquant qui ne pense pas qu'à lui. Il se fait aussi un plaisir de servir ses équipiers avec une maestria qui finira par intéresser l'étranger. 24 ans, milieu, Germinal BeerschotCelui que Genk regrette promène sa grande carcasse d'un camp à l'autre depuis le début de la saison avec bonheur. L'expression box to box n'est plus à la mode mais il monte au hit-parade. 20 ans, gardien, Saint-TrondMalgré son jeune âge, ce portier est déjà un des fruits les plus mûrs du verger de Brepoels. Il dirige sa défense avec calme et a tout pour devenir un des meilleurs gardiens de l'histoire de son club. 22 ans, attaquant, Saint-Etienne FRAPétri de talent, il a peut-être commis une erreur en quittant trop tôt Lille pour Saint-Etienne qui tire le diable par la queue. Après deux ans dans le Forez, il devrait changer d'air pour accentuer sa progression. 21 ans, défenseur, Club Bruges Les dirigeants brugeois le voulaient déjà en été. Il est resté à Mouscron où il s'était révélé avant que la faillite ne le précipite dans des bras blauw en zwart bien trop heureux de rafler ce talent pour rien. 24 ans, défenseur, Zenit RUS Le tsar Nicolas a retrouvé sa place après une longue rééducation. Son ex-coach en Russie, le tovaritch Dick Advocaat compte sur lui en équipe nationale. Ils finiront bien par s'embrasser à la russe. 24 ans, attaquant, Anderlecht Tom and co : l'ancien buteur du Cercle a dû sursauter en assistant à la naissance du phénomène Lukaku. D'autres que lui auraient abandonné. Réserviste, il rend service dès qu'il le peut : belle mentalité. 20 ans, défenseur, Ajax NEDCe jeune arrière central est un des nombreux Belges qui se sont fait un nom aux Pays-Bas. Son étoile internationale n'éclaire pas encore les Diables Rouges mais il brille de plus en plus fort. 19 ans, attaquant, Gand Cette perle que Gand a découvert à La Louvière peut devenir un nouveau Bryan Ruiz. Michel Preud' homme couve l'artiste, fils d'un ancien international marocain pour qu'il garde la tête sur les épaules. 63 ans, président de la Commission technique de l'Union belgeDans son rôle de patron des Diables, l'Anderlechtois a joué un grand rôle dans le choix de Dick Advocaat. Ce sera son bâton de maréchal ou sa corde de pendu. 20 ans, défenseur, AnderlechtFormé à Brno, cet espoir du foot tchèque a d'abord tenté sa chance à la Fiorentina, où il n'a pas joué. C'était un défi trop osé. Il fallait reculer pour mieux sauter : sa coriacité est désormais appréciée 31 ans, milieu, Gand Ce rouquin au long cours joue un grand rôle dans la montée en régime des Buffalos. Intelligent et curieux, il est l'architecte numéro 1 au centre du terrain où sa vista et son métier font la différence45 ans, arbitre Arbitre de l'Année en 2005 et 2006, ce manager de Turnhout mettra un terme à sa carrière en fin de saison. Il est actif en D1 depuis 1996. Il offrira toute son expérience à la Commission centrale des arbitres. 48 ans, coach, Saint-Trond Son physique fait plus penser à celui d'un bon fermier de la Hesbaye. Il n'a pas le look très pipole ou des costumes taillés par Armani. A Saint-Trond, on se moque de tout cela : vive le bleu de travail. 62 ans, président de la CCASi le propre d'un bon arbitre est d'être discret, le chef de la Commission centrale des arbitres, lui, a l'art de se faire voyant. Il est vrai que chaque semaine, il doit voler au secours de ses hommes . 28 ans, défenseur, Anderlecht On apprécie ou pas cette tête blonde mais il n'arrête pas de rendre des services à la défense de son club. Sans faire de bruit, il a prêté son concours au centre de ce secteur avant de revenir au back gauche. 51 ans, président de l'Union belgeCet homme de dossiers se retrouve souvent au centre des soucis. La dernière tempête s'est levée quand Advocaat a fait passer provisoirement AZ Alkmaar avant les Diables. Il aurait pu s'en passer. 28 ans, milieu, Club BrugesCelui-là, on le croyait perdu pour le Club. Cela n'allait plus trop bien et il se posait de questions sur son avenir quand Koster le relança dans la ligne médiane. Ouf, car il a eu peur. 27 ans, gardien, GandIl est venu par la petite porte pour remplacer Frédéric Herpoel en 2007 et a imposé son style dynamique. Est devenu une des idoles des supporters : ses arrêts ont contribué à lancer les Buffalos cette saison. 20 ans, milieu, AnderlechtLe Sénégalais confirme ce qu'on pensait de lui au Brussels et à Courtrai où Anderlecht le prêta. Malgré une pommette et un nez en compote, ce monstre de travail a mérité sa place. 26 ans, attaquant, CharleroiSans lui, on se demande ce que les Zèbres seraient devenus dans la jungle de la D1. Le Français a marqué beaucoup de buts en début de saison avant que la ligne médiane éprouve du mal à le servir. 32 ans, milieu, Cercle Bruges Qui peut encore imaginer la ligne médiane du petit Bruges sans l'apport de son stratège ? Là, il rend vie en quelque sorte à la légende du cercle des poètes disparus. Oleg calligraphie bien son jeu. 26 ans, attaquant, Club BrugesAncien joueur de volley et de handball, il a découvert le football à 18 ans et a voyagé : Cameroun, Grèce, Hongrie, Allemagne et Belgique où sa puissance et son talent lui ont permis d'être important en pointe. 52 ans, président de CharleroiIl est arrivé à Charleroi il y a dix ans, a redressé la trésorerie, secoué le landerneau du foot belge mais son club s'enfonce de plus en plus dans la médiocrité : pas de résultats et pas de public.31 ans, attaquant, Club BrugesCe buteur passe désormais son temps à cirer la banquette. Cela ne doit pas lui faire plaisir mais a compris : Sonck répare, Sonck remplace quand il le faut. 24 ans, milieu, MalinesDerrière les Casernes, le sergent instructeur Peter Maes a l'art de lancer de bons soldats au front. Mais que serait cette solide armée si un éclaireur comme Gorius ne déjouait pas les plans adverses ? 52 ans, entraîneur des gardiens de l'équipe nationale Emporté par la faillite, il n'est pas resté longtemps à la tête de Mouscron. Les Hurlus sont morts mais il a osé les reprendre, avec brio, après le départ de Miroslav Djukic. 45 ans, coach, MalinesMaes, c'est une saveur belge, un football qui mousse par un gros engagement. Le jeune public de cette équipe se reconnaît dans cet enthousiasme qui masque le manque de capital technique. 53 ans, manager, GandPrésident de la fédération belge de natation, il a sauvé Gand de la noyade financière et sportive. Mais s'il veut surfer sur la vague Michel Preud'homme, il devra essayer de nager de mieux en mieux. 21 ans, attaquant, MalinesLa flèche du Brabant wallon est dé-sormais courtisée par le Standard où elle joua 2001 à 2003 avant de filer à Tubize. A Malines, il explose régulièrement les défenses adverses. 20 ans, attaquant, Roulers Ce buteur s'est révélé à Beveren avant d'arriver à Courtrai en 2007. Malgré la pauvreté de l'effectif, il a signé de très bonnes choses avant la trêve hivernale. Noir, c'est noir, il y a toujours de l'espoir. 64 ans, CEO de l'Union belge Son casque de cheveux est de plus en plus blanc. Ah, les soucis mais aussi Advocaat qui lui reproche d'avoir la langue trop bien pendue. Fortes tensions estompées, mais pour combien de temps ? 26 ans, attaquant, FC MalinesLe président du Brussels, Johan Vermeersch, l'avait remballé sous prétexte qu'il était incapable de marquer. Avec plus de 20 buts en deux ans au Kavé, le Camerounais prend sa revanche. Lion indomptable. 21 ans, milieu, RoulersAu sein d'une équipe mal en point(s), il est une des seules lueurs. Produit de l'école des jeunes d'Anderlecht, il a préféré jurer fidélité au SV plutôt que de répondre à un récent appel du Standard. 27 ans, défenseur, GandEn un an, il s'est imposé comme pierre angulaire dans l'arrière-garde des Buffalos. Cette saison, il s'est notamment distingué en mettant complètement Romelu Lukaku sous l'éteignoir. 31 ans, attaquant, Sion SUIAprès le désert qatari et les brumes anglaises, le voilà dans l'air vivifiant des montagnes suisses. Inscrire des buts reste sa seconde nature. Les affaires de c£ur aussi. Mais il s'est calmé au volant. 22 ans, défenseur, AZ NEDDiscret jusqu'à ce Standard-AZ où il a épaté la galerie, tant sur les plans défensif qu'offensif. L'ancien de Genk a tout du back moderne et la chance de pouvoir convaincre Dickie tous les jours. 19 ans, défenseur, Manchester City ENGFils de Bienvenu, ancien joueur de la Butte, le Bruxellois s'est couplé depuis peu à Vincent Kompany au c£ur de la défense des Citizens. Et dire qu'unis, ça se dit united. 58 ans, mécène, MouscronIl a réussi à tenir le football belge en otage pendant des semaines. Tout ça pour en arriver à l'inéluctable : la mise en liquidation de l'Excelsior. Encore une faillite pour notre monde du ballon rond. 21ans, défenseur, Manchester United ENGRikiki ? Richiqui ? Les interrogations n'ont pas manqué concernant ce joueur surprise . Entre-temps, son contrat a été prolongé et il a déjà joué en Première. Richie is rich. 56 ans, directeur technique, StandardUn top 100 sans DD n'est pas un top 100. Travailleur de l'ombre, il a la grande élégance de ne jamais se pousser du col mais d'être toujours disponible pour effectuer un boulot très peu évident... 58 ans, sénateur MRIl a beau être passé du monde du foot à celui de la politique, le ballon rond reste son cheval de bataille : organiser la Coupe du Monde 2018 ou 2022 . L'EURO 2000 est la preuve que ça peut marcher. lPAR PIERRE BILIC ET BRUNO GOVERS