Dans le numéro précédent, nous avions consacré un document à dix stades mythiques. La liste est évidemment bien plus étoffée et beaucoup de villes abritent plusieurs arènes, à des distances très variables. Par exemple, 9,1 kilomètres séparent les stades du Real et de l'Atlético à Madrid alors qu'à Liverpool, il n'y a que 1,...

Dans le numéro précédent, nous avions consacré un document à dix stades mythiques. La liste est évidemment bien plus étoffée et beaucoup de villes abritent plusieurs arènes, à des distances très variables. Par exemple, 9,1 kilomètres séparent les stades du Real et de l'Atlético à Madrid alors qu'à Liverpool, il n'y a que 1,6 kilomètre entre les arènes du FC Liverpool et d'Everton, soit un bon quart d'heure à pied. À Nottingham, une rivière fait office de ligne de démarcation entre les ports d'attache de Nottingham Forest et de Notts County. Les stades de l'Étoile Rouge Belgrade et du Partizan sont distants d'un kilomètre tout au plus. Les derbies entre les deux grands clubs sont d'ailleurs souvent le théâtre de violentes querelles entres supporters. À Buenos Aires, les installations d'Independiente et du Racing Club sont quasi l'une à côté de l'autre. Cependant, c'est à Dundee, en Écosse, que les stades sont les plus proches. Un chemin piétonnier de 321 mètres sépare les arènes de Dundee United et du FC Dundee, distantes de 52 mètres à vol d'oiseau. Ce sont des petits stades, d'une capacité respective de 14.509 et 11.856 places. Ils sont construits près d'un gratte-ciel. Les habitants des étages supérieurs peuvent voir ce qui se passe dans les deux stades. Les joueurs se préparent aux derbies dans leur environnement habituel avant de se rendre à pied à l'endroit où se déroule le match. Comme jadis à Bruges quand le Club et le Cercle étaient situés dans deux stades avenue de Torhout, à 800 mètres l'un de l'autre. Il était toujours bizarre de voir les joueurs se balader jusqu'au stade en équipement.