Tiré à quatre épingles, Georges Leekens pénètre dans l'hôtel-restaurant La Réserve à Knokke. Il serre quelques mains, à gauche et à droite, et regarde autour de lui avant d'entrer dans le bistrot. " Nous étions toujours ici avec l'équipe lorsque j'entraînais Bruges et l'équipe nationale. " Et il adresse un large sourire.
...