Zéro pointé et comble de l'humiliation, une défaite 0-1 face au petit poucet de Boulogne-sur-mer. Saint-Etienne a recommencé la saison comme il avait fini la précédente : en luttant pour le maintien.
...

Zéro pointé et comble de l'humiliation, une défaite 0-1 face au petit poucet de Boulogne-sur-mer. Saint-Etienne a recommencé la saison comme il avait fini la précédente : en luttant pour le maintien. Avant le match de samedi, personne ne voulait parler de crise, de peur de replonger dans les travers de la saison passée. Seuls les supporters faisaient grise mine en déployant des banderoles. Leur courroux visait surtout le quatuor sportif. Depuis la crise de la saison passée, les deux présidents, Bernard Caïazzo et Roland Romeyer ont pris du recul en lâchant la gestion sportive au duo Damien Comolli et Alain Perrin (l'entraîneur) et la gestion administrative à Vincent Tong-Cuong. " On fait entièrement confiance au duo sportif au niveau du recrutement. C'est comme cela que doit fonctionner un club de foot ", a récemment déclaré Caïazzo. Pourtant après trois journées, force est de constater que les problèmes de la saison passée demeurent : manque de leaders, déséquilibre dans l'équipe. Les dirigeants n'ont pas remédié à ces problèmes et ont surtout débuté leur campagne de recrutement trop tard. Le départ de Bafé Gomis pour Lyon a semblé prendre tout le monde de court alors qu'il était dans l'air depuis un certain temps. Ce n'est que cette semaine que le dossier de l'attaquant du Werder de Brême, Boubacar Sanogo, a été bouclé. " On est dans une situation où on est obligé de faire avec ce qu'on a ", a expliqué Caïazzo. En semaine, l'attaquant brésilien, Ilan, avait critiqué la politique du club : " C'est aux dirigeants de faire ce qu'il faut pour ne pas revivre la saison dernière. A un moment donné, il faut avoir plus d'ambitions. On a perdu des joueurs que l'on n'a pas remplacés. " Alain Perrin continue quant à lui à éteindre les incendies. " La crise existe à l'extérieur. Pas en interne. Contre Boulogne, on ne peut pas reprocher à nos joueurs de ne pas s'être battus. " Oui mais voilà, Saint-Etienne ne marque pas (39 tirs à deux contre Boulogne et score de 0-1 à la fin du match). Sanogo devrait en partie résoudre ce problème. De plus, Saint-Etienne ne se bat plus, chaque secteur est livré à lui-même. Et il y a un manque cruel de personnalité. Mis sur une voie de garage au PSG, le salut pourrait donc venir de Jérôme Rothen, courtisé par les Verts. VALENCIENNES est confrontée à une hécatombe de blessés, dont le gardien Nicolas Penneteau qui s'est occasionné une rupture des ligaments croisés du genou droit. LORIENT a acquis un défenseur argentin du Racing Club de Avellaneda, Franco Sosa pour une durée de trois ans et la somme de 800.000 euros. Autre renfort : le Zambien Jonas Sakuwaha (Zesco United, D1 zambienne). PATRICE LAFFONT, l'ancien animateur de jeux télévisés, a annoncé qu'il avait avancé sa candidature pour le poste de président de l'OM. MAMADOU NIANG, le capitaine sénégalais de l'OM, a prolongé son contrat jusqu'en 2014. JEAN-MICHEL AULAS, le président de Lyon, dans la foulée de la victoire contre Anderlecht, a annoncé " que s'il faut continuer à recruter, on le fera ". AMADOU ALASSANE, l'attaquant du Havre, qui avait inscrit 10 buts la saison dernière en L1 et qui était fortement courtisé, a mis un terme à sa carrière en raison d'une malformation cardiaque. Durant l'été, il avait effectué un test concluant au Celtic, qui, à la surprise générale, ne lui avait finalement pas offert de contrat. On sait aujourd'hui pourquoi. MAROUANE CHAMAKH, l'attaquant de Bordeaux, a annoncé qu'il presterait sa dernière année de contrat en Gironde. Il aurait bien voulu partir à Arsenal mais l'offre ne convenait pas aux Girondins. Ceux-ci s'étaient mis d'accord avec West Ham (8 millions d'euros) mais l'attaquant marocain a jugé le challenge sportif trop faible. EDEN HAZARD a été visionné par Manchester United lors du match d'Europa League entre Genk et Lille. STÉPHANE VANDE VELDE