Dans toutes les divisions footballistiques du pays, les décisions sportives sont sur le point de tomber même si peu de verdicts définitifs sont connus, du moins au niveau national. Mes commentaires sur les différentes situations rencontrées dans les quatre premières divisions se rapportent aux classements établis avant le week-end pascal.
...

Dans toutes les divisions footballistiques du pays, les décisions sportives sont sur le point de tomber même si peu de verdicts définitifs sont connus, du moins au niveau national. Mes commentaires sur les différentes situations rencontrées dans les quatre premières divisions se rapportent aux classements établis avant le week-end pascal. La D1, où tout le monde attend le choc du 21 avril, risque de connaître un club wallon comme descendant unique tant la situation de La Louvière devient de plus en plus préoccupante. Pour se sauver quand on est dernier, il faut gagner des matches, et pour gagner, il faut marquer, chose que les Loups ne font plus depuis plusieurs semaines. La D2 est toujours en attente de la plainte déposée par les clubs qui, comme Overpelt-Lommel, s'estiment lésés par la décision de conserver les résultats enregistrés par BHZ. Mons devrait réintégrer l'élite si le recours de son dauphin limbourgeois n'aboutit pas et les francophones devraient éviter la seule place de barragiste vu que le deuxième descendant sera le club de Geel condamné pour corruption, mais qui a quand même vu sa plainte acceptée en évocation. Il faudra donc tout reprendre depuis le début. Espérons, une fois encore, que tout sera clair le plus tôt possible ! En D3A, Woluwé, qui avait voulu changer de série, reste sur une saison un peu décevante par rapport aux ambitions du club. En 3B, Tirlemont, qui a remporté le sommet contre les Francs Borains, va normalement coiffer les lauriers. Les différentes participations au tour final vont dépendre de la qualification ou non de Sprimont-Comblain, qui avait le privilège de pouvoir décrocher son ticket sans concurrence, vendredi dernier contre Tongres. Pour le maintien, six équipes restent concernées par les deux places de descendant et la place de barragiste : Walhain et Tongres, qui ont des rencontres en retard disputées à Pâques, devancent deux autres Limbourgeois ainsi que Couillet et Montegnée. Ces quatre équipes se tiennent en un point, les Hennuyers ont leur sort entre les mains avec des confrontations directes, tandis que les Liégeois doivent absolument inverser la tendance, eux qui n'ont plus gagné depuis de trop nombreuses semaines. En Promotion A, l'US Centre espère décrocher un sésame pour le tour final tandis que Péruwelz vit une saison tranquille. Cette série est bizarre avec 17 clubs et un nombre de rencontres disputées très variable d'une équipe à l'autre. Quel est l'intérêt de voir Gistel participer à ce championnat avec 29 défaites en 29 matches et une différence de buts de -146 ? En série B, Uccle peut encore être sacré après sa victoire contre Londerzeel, son concurrent direct, tandis que Rhode fait partie des rares équipes déjà condamnées mathématiquement. En Promotion D, Seraing-RUL devrait empocher le titre. Hamoir jouera le tour final et les deux autres billets sont en stand-by vu que Seraing a gagné la deuxième tranche sans pouvoir fêter cela sur le terrain puisque Bleid était dans la même situation que Sprimont et pouvait la remporter sans concurrence ! Pour le maintien, tout va se jouer entre quatre Namurois et deux Liégeois pour les trois places + une qui restent à attribuer. etienne delangre