La semaine dernière, les États-Unis se sont imposés 1-0 face au Paraguay en Caroline du Nord. C'était leur troisième match depuis leur douloureuse défaite 2-1 contre Trinité et Tobago mettant fin à leurs rêves de Mondial. Auparavant, ils ont réalisé des nuls contre le Portugal (1-1) et la Bosnie (0-0).
...

La semaine dernière, les États-Unis se sont imposés 1-0 face au Paraguay en Caroline du Nord. C'était leur troisième match depuis leur douloureuse défaite 2-1 contre Trinité et Tobago mettant fin à leurs rêves de Mondial. Auparavant, ils ont réalisé des nuls contre le Portugal (1-1) et la Bosnie (0-0). Le dernier match de qualification a déclenché une crise. Le Mexique, le Costa Rica et le Panama se sont qualifiés directement, . Quatrième de cette poule de six, le Honduras a perdu ses matches de barrage contre l'Australie. Les USA ont terminé cinquièmes, juste devant Trinité et Tobago. Le sélectionneur Bruce Arena, qui avait remplacé Jürgen Klinsmann en cours de campagne, a démissionné. On n'attend pas de nouveau sélectionneur avant la fin du Mondial mais Dave Sarachan, qui assure l'intérim, a offert leur chance à plusieurs jeunes contre le Paraguay. Le plus connu d'entre eux est Timothy Weah, le premier joueur né durant ce millénaire à intégrer l'équipe nationale. Il est entré au jeu à quelques minutes du terme. L'avant de 18 ans n'est autre que le fils de George Weah, le premier Africain à avoir été élu meilleur footballeur mondial en 1995 et désormais président du Liberia. Timothy Weah a grandi aux États-Unis. Il appartient au PSG, qui lui a permis de disputer ses premières minutes de jeu contre Troyes, début mars. Tyler Adams est un autre grand talent. Le médian de 19 ans est très rapide et a un bon passing. Contre le Paraguay, c'est lui qui a provoqué le penalty décisif, converti par Bobby Wood, l'avant de Hambourg. Adams a été formé par les New York Red Bulls, pour lesquels il se produit toujours -plus pour longtemps. L'Anderlechtois Kenny Saief (24 ans) a fêté sa première titularisation et a fait bonne impression. Sarachan : " Il a tenté des choses et a été créatif. Nous avons besoin de joueurs qui prennent des risques dans le dernier tiers du terrain. "