Lionel Messi et consorts doivent-ils tirer un trait sur leurs projets de vacances en 2020 ? Il semble que oui. Cet été, un an après le Mondial, ils n'ont déjà pas de vacances puisque la Copa América se déroule du 14 juin au 7 juillet au Brésil. Le Chili y défend son titre. Le lauréat est qualifié pour la Coupe intercontinentale 2021. Comme les nations sud-américaines ne sont qu...

Lionel Messi et consorts doivent-ils tirer un trait sur leurs projets de vacances en 2020 ? Il semble que oui. Cet été, un an après le Mondial, ils n'ont déjà pas de vacances puisque la Copa América se déroule du 14 juin au 7 juillet au Brésil. Le Chili y défend son titre. Le lauréat est qualifié pour la Coupe intercontinentale 2021. Comme les nations sud-américaines ne sont qu'au nombre de dix, ce qui est difficile à diviser en poules, on invite d'autres pays. Les USA et le Mexique disputent leur propre Gold Cup, de sorte que le Japon et le Qatar sont invités. Cette Copa América est la dernière à se dérouler durant une année impaire : à partir de 2020, elle se déroulera en même temps que l'EURO. Aucun pays organisateur n'ayant été désigné pour 2020, on supposait que le prochain tournoi n'aurait lieu qu'en 2024 mais c'était sans compter avec US Soccer. A l'occasion du centième anniversaire de la Copa América, les USA ont mis sur pied une édition spéciale en 2016. Elle a rencontré un tel succès sportif et financier que les Américains veulent organiser une nouvelle rencontre entre pays d'Amérique du Nord et du Sud en 2020. Ils déboursent 200 millions de dollars pour convaincre leurs voisins. Le nouveau tournoi ne s'appellerait pas Copa América. Sportivement, les USA et, dans une moindre mesure, le Mexique sont les principaux gagnants. Leur Gold Cup continue à se dérouler les années impaires, ce qui leur permet de participer en sus à un tournoi plus relevé. Un tel événement suscite aussi un énorme intérêt commercial, d'autant qu'il a lieu pendant un été, soit la saison creuse du football sur le continent. C'est moins agréable pour les joueurs, qui devront disputer un tournoi au terme d'une longue saison. Pour les USA, qui mettent sur pied la Coupe du Monde 2026 avec le Mexique et le Canada, c'est aussi l'occasion de tester leurs stades et renforcer la popularité du soccer.