Marseille avait des soucis mais les nuages de la déchéance se sont éloignés. L'OM reste en D1 et a signé de très gros coups. Il y a d'abord eu le transfert de Daniel Van Byyten mais l'OM vient de réaliser un "miracle" car il s'agit de l'arrivée de Mario Jardel, un des meilleurs attaquants au monde. C'est déjà la dixième acquisition marseillaise.
...

Marseille avait des soucis mais les nuages de la déchéance se sont éloignés. L'OM reste en D1 et a signé de très gros coups. Il y a d'abord eu le transfert de Daniel Van Byyten mais l'OM vient de réaliser un "miracle" car il s'agit de l'arrivée de Mario Jardel, un des meilleurs attaquants au monde. C'est déjà la dixième acquisition marseillaise. Comment Bernard Tapie s'y prend-il pour financer tout ça? Nanard a promis de ne plus demander un sou à Robert-Louis Dreyfus et de ne pas dépasser son budget de 1,5 milliard de nos francs pour la saison à venir. Enorme mais, au départ, le produit des ventes devait financer les achats. Difficile quand on sait que Daniel Van Buyten et Mario Jardel coûtent chacun plus de 400 millions de francs belges chacun. Alors, Bernard Tapie a trouvé des trucs. Selon la presse française, Marseille utilisera les services de Daniel Van Buyten sous forme de location à verser au Standard. Et le montant du transfert sera payé la saison prochaine. Mais en douze mois, tout change parfois du tout au tout. C'est long une saison. Daniel Van Buyten peut flamber, casser la baraque en Coupe du Monde et être vendu à un autre grand club. Dans ce cas de figure, plus probable qu'on pourrait croire, Big Dan n'aurait jamais véritablement appartenu à l'OM. Robert Louis-Dreyfus pourrait empocher une solide plus-value et Marseille l'aura utilisé pour pas grand-chose. En ce qui concerne Mario Jardel, Marseille débourserait un peu plus pour le transfert et le contrat qui lui garantit un salaire annuel de près de 100 millions de francs belges. Là, Bernard Tapie a fait appel à la société Sport Plus pour lui permettre de nouer les deux bouts. Sports Plus récupérera sa mise via les droits d'image de Jardel et des intéressements en cas de revente de la star brésilienne. Rayon départs : RLD paye les contrats des joueurs écartés qui sont cependant mis sous pression. Ils partent ou joueront en Division d'Honneur. Leur valeur baissera dans ce cas-là. Des dossiers avancent en ce qui concerne les départs: les managers des joueurs concernés se démènent. Il ne fait aucun doute que Luciano D'Onofrio est un des grands stratèges de cette politique. Sans lui, et ses influences, Mario Jardel n'aurait jamais quitté Galatasaray. En agissant sur tous les tableaux, D'Ono rend autant service à Bernard Tapie qu'à RLD: c'est finement joué. On dit que RLD et Tapie ont un plan secret. Nanard serait sur le point de gagner son procès (avec l'aide des services juridiques de RLD) contre le Crédit Lyonnais, ce qui lui permettrait de dégager des fonds et d'acheter l'OM pour 3 milliards de francs belges. (P.Bilic)