La deuxième journée de championnat a accouché d'une surprise de dimension. Le FC Barcelone, quasi invincible depuis deux ans, s'est fait surprendre à domicile par les promus d'Hércules Alicante : 0-2, deux buts du Paraguayen NelsonValdez, dont on ne voulait plus à Dortmund. Le Barça a pourtant eu 73 % de possession du ballon, mais seuls les buts marqués comptent.
...

La deuxième journée de championnat a accouché d'une surprise de dimension. Le FC Barcelone, quasi invincible depuis deux ans, s'est fait surprendre à domicile par les promus d'Hércules Alicante : 0-2, deux buts du Paraguayen NelsonValdez, dont on ne voulait plus à Dortmund. Le Barça a pourtant eu 73 % de possession du ballon, mais seuls les buts marqués comptent. " Il nous a manqué du rythme, de l'intensité, des accélérations ", a commenté PepGuardiola. " Nous n'avons pas trouvé les couloirs par lesquels on aurait pu s'infiltrer pour perforer la défense adverse. Face à une équipe aussi solidaire, cela devient alors très difficile. " Guardiola avait profondément remanié son équipe, dans la perspective de la Ligue des Champions qui débute cette semaine, et la sauce n'a jamais pris. JavierMascherano, le transfuge de Liverpool, n'a guère brillé. " On était dans un mauvais jour ", a reconnu DaniAlvés. " Pour un club comme Barcelone, seule la victoire compte, et l'on peut donc considérer que l'on est passé au travers. " " On doit se remettre en question ", a renchéri AndrésIniesta. " Notre passé, aussi glorieux soit-il, ne nous servira pas à gagner des matches. " " Pour Hércules, c'est une victoire historique ", jubilait de son côté l'entraîneur EstebanVigo. " Ce résultat passera à la postérité pour le club. Tout nous a réussi au Camp Nou, je dois reconnaître que cela s'est passé mieux que je ne l'espérais. Je pensais que Barcelone nous inscrirait au moins un but. On a bien su lire le jeu des Catalans et on les a contrariés. Ce succès m'a procuré une joie immense, mais maintenant il faut se remettre au travail. On n'a remporté que trois points, rien de plus. La saison est encore longue. " Esteban Vigo poursuit donc dans la voie du succès. Cet entraîneur possède la particularité d'avoir fait monter deux équipes différentes en D1, deux saisons d'affilée. En 2009, il avait fait monter Xerez. Et en 2010, Hércules donc, qui retrouve l'élite après 13 ans d'absence. Et il n'entend pas y faire que de la figuration, comme le démontre les engagements de DavidTrezeguet ou RoystonDrenthe. L'ESPAGNE, qui a effectué un voyage-éclair à Buenos Aires la semaine dernière, s'y est lourdement inclinée en match amical contre l'Argentine : 4-1. C'était déjà 3-0 à la mi-temps. FernandoLlorente a sauvé l'honneur. JOSÉ MOURINHO a remporté son premier match au stade Santiago Bernabeu sur le plus petit écart : 1-0 contre Osasuna, sur un but de Ricardo Carvalho. Le techni-cien portugais a pourtant déclaré que ce match fut " très facile à gagner ", parce qu'aucune occasion n'a été donnée à l'adversaire. Avec ses différentes équipes, il n'a plus perdu un match de championnat à domicile depuis huit ans. CRISTIANORONALDO (25 ans) s'est rétabli très vite de son problème à la cheville. Il était déjà titulaire, samedi. KAKÁ (28 ans) travaille cinq heures et demie par jour pour revenir à son meilleur niveau après son opération au genou. SERGIOAGUERO (22 ans) a dû être évacué sur une civière lors du match à Bilbao. On avait craint une lésion du ligament latéral du genou gauche, mais plus de peur que de mal : ce n'était qu'une contusion. IVAN DE LA PENA (34 ans) se sent à nouveau footballeur : il a fait sa réapparition dans le groupe de l'Espanyol, le week-end passé, alors qu'il n'avait plus joué de match officiel depuis novembre 2009 à cause d'une blessure à la jambe droite. DAVID VILLA (28 ans), dont le père était mineur, est particulièrement touché par le drame vécu par un groupe de mineurs chiliens bloqués au fond d'un puits. Il leur a envoyé un maillot du FC Barcelone, avec comme inscription : AnimoMineros (courage, les mineurs). EVERBANEGA (22 ans), le milieu de terrain argentin du FC Valence, s'est blessé au genou gauche : UnaiEmery en sera privé trois à quatre semaines. DANIEL DEVOS