Cette semaine, je voudrais aborder le cas de Demba Ba, l'attaquant d'Hoffenheim qui est passé par Mouscron. On sait tous qu'il était fortement courtisé par Stuttgart, mais son transfert a capoté au dernier moment. Le médecin du club a estimé que le garçon n'était pas encore totalement rétabli de sa double fracture tibia-péroné, qu'il avait contractée alors qu'il évoluait encore chez les Hurlus. Je ne comprends vraiment pas ces affirmations. Je suis persuadé que Demba a été soigné parfaitement à Mouscron. Au final, Stuttgart a décidé de ne pas le signer, car la venue du buteur d'Hoffenheim constituait un trop gros risque. Surtout quand on connaît le prix du transfert : 15 millions d'euros ! Il y a quand même quelque chose que je ne pige pas : comment Demba a pu réaliser la saison qu'il a faite alors qu'il n'était pas tout à fait guéri ? Faut croire q...

Cette semaine, je voudrais aborder le cas de Demba Ba, l'attaquant d'Hoffenheim qui est passé par Mouscron. On sait tous qu'il était fortement courtisé par Stuttgart, mais son transfert a capoté au dernier moment. Le médecin du club a estimé que le garçon n'était pas encore totalement rétabli de sa double fracture tibia-péroné, qu'il avait contractée alors qu'il évoluait encore chez les Hurlus. Je ne comprends vraiment pas ces affirmations. Je suis persuadé que Demba a été soigné parfaitement à Mouscron. Au final, Stuttgart a décidé de ne pas le signer, car la venue du buteur d'Hoffenheim constituait un trop gros risque. Surtout quand on connaît le prix du transfert : 15 millions d'euros ! Il y a quand même quelque chose que je ne pige pas : comment Demba a pu réaliser la saison qu'il a faite alors qu'il n'était pas tout à fait guéri ? Faut croire qu'Hoffenheim n'a pas correctement effectué le suivi médical. Dans le recrutement moderne, la visite médicale a désormais pris une place prépondérante. Les dirigeants attendent le rapport des médecins avant de prendre une décision définitive. Vahid Halilhodzic est actuellement le sélectionneur national de la Côte d'Ivoire. C'est quelqu'un de très attachant avec de très belles valeurs. Je le connais bien. J'ai en effet travaillé avec lui à Lille. Il est actuellement sollicité par Portsmouth. Le club anglais lui propose un contrat qui lui offre un salaire quatre fois plus gros que celui qu'il touche chez les Eléphants. Mais apparemment, Vahid a décidé de rester en Afrique. Il semble effrayé par le futur investisseur de Portsmouth. Il s'agit de Sulaiman Al-Fahim. C'est un homme d'affaires qui vient du Golfe, d'Abu Dhabi plus précisément. Il faut savoir que Vahid a eu une expérience dans le Golfe, qui s'est d'ailleurs mal terminée. Il a coaché le club d'Al-Ittihad, en Arabie Saoudite. Mais il a été viré après seulement cinq mois. J'ai discuté avec lui et il m'a avoué qu'il ne supportait pas le mode de fonctionnement des dirigeants du Golfe. Cette façon de diriger peut se résumer de la sorte : " Des résultats ou tu dégages ! ". Vahid ne pense pas qu'à l'argent. Il sait que les Eléphants sont bien partis pour se qualifier pour la Coupe du Monde. Et les connaisseurs s'accordent à dire que la Côte d'Ivoire pourrait constituer la grosse surprise de ce tournoi. Vahid n'a pas envie de tout laisser tomber pour des pétrodollars. L'entraîneur brésilien Luiz Felipe Scolari vient d'assassiner dans la presse Didier Drogba, Petr Cech et Michael Ballack. Il les avait eus sous ses ordres à Chelsea. Dans une interview donnée au Brésil, il explique que ce sont des mecs qui ne supportent pas de méthodes de discipline et qui n'acceptent pas de se faire violence. Il va même jusqu'à affirmer que ce sont des pseudo-stars qui n'ont aucune notion de ce qu'est le travail et qu'ils sont à des années-lumière de ce qu'était Pelé. Il affirme que ce sont ces joueurs qui ont eu raison de son expérience londonienne, car ils lui ont coupé la tête d'entrée de jeu. Bref, Scolari règle ses comptes. La FIFA vient de procéder à un état des lieux financier en se basant notamment sur les tournois européens. Le club qui a engrangé le plus de recettes en Ligue des Champions est Manchester United avec 37,9 millions d'euros. Viennent ensuite le Bayern avec 34,566 millions et Barcelone avec 30,9 millions. Lyon et Bordeaux ont, eux, gagné respectivement 23,6 et 17,6 millions. Je trouve assez surprenant qu'on ne trouve pas le Real Madrid dans ce classement. On n'arrête pas que c'est le club le plus riche du monde mais la réalité est tout autre. La politique du club est uniquement basée sur le merchandising. On a récemment pu observer les présentations aux supporters de Cristiano Ronaldo, Kaká et Karim Benzema. C'étaient presque des cérémonies religieuses. Le tout était orchestré dans l'unique but de vendre des maillots. Mais bon, une telle recette est bien inférieure à celles que l'on peut engranger sur la scène européenne. De plus, ce club vit à crédit. Ces transferts ont été financés par les banques et pas par une bonne gestion sportive et financière. Florentino Perez est vraiment le fossoyeur du football international. A cause de ses fameux transferts, les prix ont explosé. Et ceux qui en souffrent sont les plus petits clubs. Ces derniers ne savent plus rivaliser !l PROPOS RECUEILLIS PAR TIM BAETE;par stéphane pauwels