DIMITAR BERBATOV
...

DIMITAR BERBATOVAcheté à prix d'or (38 millions d'euros) lors du dernier jour du mercato estival 2008, il a longtemps paru perdu. Pourtant, jamais Alex Ferguson ne lui a retiré sa confiance, le préférant même à Carlos Tevez qui alignait pourtant des stats plus flatteuses. Bien lui en a pris puisque cette saison est celle du Bulgare. Alors que Wayne Rooney n'en finissait plus d'afficher sa méforme, Berbatov arrivait enfin à aligner les buts. Il en était à 19 cette saison, sauvant notamment sa formation contre Liverpool (triplé). Néanmoins, depuis le retour en forme de Rooney, dans les grandes occasions ou lorsque la bataille s'annonce physique, Ferguson préfère aligner un 4-5-1 avec Rooney en pointe, Ryan Giggs et Nani sur les flancs. Sans doute parce que Berbatov ne se départit pas d'une certaine nonchalance. NEMANDJA VIDICLe seul à avoir disputé tous les matches de championnat. Et heureusement car derrière, privée de Rio Ferdinand, trop souvent blessé (il n'a disputé que 15 matches), la défense se repose entièrement sur le Serbe. A lui seul, il assure et ne laisse pratiquement rien passer. Il y a deux ans, on avait parlé de sa meilleure saison. Il va falloir ajuster ce jugement. Si la défense d'United n'a encaissé que 25 buts (seule celle de Chelsea avec 22 fait mieux), elle le doit à Vidic et Edwin van der Sar. NANILe départ de Cristiano Ronaldo l'a libéré. Déjà la saison passée, il avait atteint un niveau jamais aperçu avant le départ de Ronaldo en offrant dix assists. Cette saison, il a atteint la plénitude avec déjà 14 passes décisives (il occupe la tête de ce classement) et 9 buts (soit autant que Samir Nasri). Quand Nani est bien cadenassé, c'est Manchester qui tousse. Car, c'est souvent le Portugais sur la droite qui initie toutes les phases dangereuses. Il est en tous cas un des favoris pour le titre de joueur de l'année en Angleterre. RYAN GIGGSOn se demande quand le Gallois va vieillir. Cela fait trois ans qu'on apprend qu'il pourrait raccrocher, que l'âge devient pesant, que son corps le lâche petit à petit et que lui-même reconnait qu'il est moins véloce qu'auparavant. Pourtant, sur le terrain, il est toujours aussi précieux. A Blackpool, son entrée à la mi-temps a été excellente et quand Nani coince à droite, c'est lui qui prend le relais à gauche ou dans l'axe. C'est notamment lui qui a lancé les Red Devils sur la voie du succès lors du derby face à City. A 37 ans, il a encore largement sa place dans cette équipe. Elu récemment joueur du siècle, il vient de passer la barre des 600 apparitions sous le maillot de MUFC !