Pour les amoureux de chiffres, j'ai décidé de refaire en fin de saison une analyse statistique des championnats de Belgique, France, Pays-Bas, Italie, Espagne, Allemagne et Angleterre. C'est bien évidemment Chelsea qui est en tête du plus grand nombre de classements en comparant les sept pays.
...

Pour les amoureux de chiffres, j'ai décidé de refaire en fin de saison une analyse statistique des championnats de Belgique, France, Pays-Bas, Italie, Espagne, Allemagne et Angleterre. C'est bien évidemment Chelsea qui est en tête du plus grand nombre de classements en comparant les sept pays. Les Anglais ont perdu (en compagnie du PSV, qui n'a disputé que 34 matches pour 38 aux Blues) un seul match sur la saison, n'ont encaissé que 15 buts (0,39 par match) devant le PSV (0,53) et Lyon (0,58), ont récolté le plus grand nombre de points (95) devancés à la moyenne d'unités par match par le PSV (2,5 contre 2,56). Ils ont également gagné le plus de matches (29 sur 38). La meilleure attaque des 7 championnats est celle de Feyenoord, seulement quatrième de sa compétition, avec 90 buts (2,65 par match) devançant le PSV d'un seul petit but. Ces 2 clubs font partie du championnat le plus prolifique avec 3,10 buts marqués par match devant les autres championnats tous compris entre 2,81 et 2,91 û excepté la France qui décroche le pompon avec seulement 2,41 buts inscrits par rencontre. Le Bayern est l'équipe qui a terminé avec le plus de points d'avance sur son dauphin (14) devant Chelsea (12) et Lyon (12). Bordeaux est l'équipe qui a réalisé le plus de matches nuls (20) devant l'Inter (18). Le PSV (+71) et Chelsea (+67) ont les meilleures différences de buts. ThierryHenri (Arsenal) et DiegoForlan (Villareal) terminent meilleurs buteurs avec 25 goals chacun mais ne sont champions ni l'un ni l'autre. Attardons-nous à présent sur les records négatifs. Le Bayern, alors qu'il possède 14 points d'avance sur Schalke, totalise le moins de points pour un champion (77) mais Lyon décroche la palme aux points marqués par rencontre pour un lauréat. Les Gones ont conquis 2,08 points pour 2,26 pour les Bavarois. Les Lyonnais ont gagné le moins de rencontres (22), réalisé le plus de matches nuls (13) et inscrit le moins de buts (56 = 1,47 but par match) pour un champion ! Fribourg a engrangé le moins de points (18) devant De Graafschap et Den Bosch (19), et a gagné le moins de matches (3). Les deux équipes hollandaises ont les plus mauvaises différences de buts (-46 et -52), ce qui confirme l'écart de niveau entre les plus forts et les plus faibles chez nos voisins bataves. La France (où seul Bastia n'a pas réalisé au moins 10 nuls) et l'Italie (la Juve et Brescia ont fait de même) sont de loin les championnats les plus serrés tandis que la Belgique et les Pays-Bas sont les plus disproportionnés où seul Lokeren (11) et NEC (10) ont réalisé au moins 10 fois le score de parité. Tout cela n'est évidemment que des chiffres qui devraient être analysés sur plusieurs saisons afin de pouvoir confirmer ce que ceux de cette année nous incitent à tirer comme conclusions. Vous pouvez toujours vous amuser à analyser les résultats des années précédentes à titre de comparaison ! Si vous les retrouvez, évidemment ! Étienne DelangreLa France et l'Italie sont de loin LES CHAMPIONNATS LES PLUS SERRÉS